Hajar Raissouni vs Ahmed Raissouni: la guerre des idéologies est déclarée dans la famille islamiste

Hajar Raissouni vs Ahmed Raissouni: la guerre des idéologies est déclarée dans la famille islamiste
Source : le360.ma
21/10/2019 13:00

A toutes celles et ceux qui ont milité pour la libération de Hajar Raissouni, son oncle, le bien connu Ahmed Raissouni adresse une chronique sous forme de pamphlet très insultant envers les femmes et les défenseurs de certaines libertés individuelles.

Si vous avez milité sous le hashtag #FreeHajar ou pire encore, #horslaloi, cette chronique signée Ahmed Raissouni, ancien président du MUR, le bras idéologique du PJD, vous est destinée.   Alors que Hajar Raissouni a pu compter sur le soutien d’un grand nombre de Marocains qui n’épousaient pas pour autant ses idées ni les valeurs qu’elle véhiculait, voici que son oncle, qui s’était montré jusque là assez silencieux sur cette affaire à l’image des partisans islamistes, fait une sortie médiatique pour le moins remarquée… et déplacée.   Celui-ci a en effet (prudemment) attendu la libération de sa nièce, laquelle a bénéficié d’une grâce royale, pour exprimer son point de vue sur les libertés individuelles. Et autant dire que ses propos sont en totale contradiction avec les causes que soutient désormais ouvertement Hajar Raissouni.  

Faut il voir un règlement de compte familial ? un recadrage via organes de presse interposés? A vous de juger.   Hajar, nouvelle icône de (toutes) les libertés individuelles   Toutes celles et ceux qui ont milité pour la défense de Hajar Raissouni se posaient une question commune: comment celle-ci réagira-t-elle à sa sortie de prison? Prendra-t-elle la tangente en rejoignant sa famille de sang et de spiritualité? Ou rejoindra-t-elle au contraire les rangs de celles et ceux qui ne partagent peut-être pas les mêmes valeurs idéologiques mais qui ont tout de même décidé d’en faire abstraction pour défendre sa liberté?   Dès sa sortie de prison, l’intéressée a affirmé au quotidien français Le Monde: «Je vais traiter avec plus de courage certains sujets que je suivais avec timidité, comme le droit des femmes. J’ai été humiliée en tant que journaliste, mais aussi en tant que femme. Je vais défendre le droit à l’avortement même si je n’ai pas avorté. Je vais défendre les relations sexuelles hors mariage, même si j’avais une relation de mariage avec Rifaat. Car ces lois sont utilisées pour casser les opposants ou les militants des droits de l’homme.»...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale