Evolution du Covid-19 au Maroc

7532
confirmés
200
décès
4774
guérisons
Aîd Al Fitr célébré ce dimanche au Maroc Beauté : Ces rituels ancestraux 100% marocains que vous devez adopter Boxe: Mike Tyson prépare son combat contre Evander Holyfield France: le deuxième tour des municipales se tiendra le 28 juin 253.624 marocains affiliés à la sécurité sociale en Espagne à fin avril Facebook prépare ses employés au télétravail permanent 45% des comptes qui tweetent sur le covid-19 sont des robots (étude) Un groupe de 300 Marocains bloqués à Sebta rapatrié aujourd'hui Relance économique : Le CVE lance deux nouveaux produits de garantie “Verified”: la nouvelle initiative lancée par l'ONU pour lutter contre la désinformation

48% des Marocains souffrent de troubles mentaux selon une étude

48% des Marocains souffrent de troubles mentaux selon une étude
Source : Lesinfos.ma
21/10/2019 15:00

Dans un rapport communiqué par la Ligue Marocaine de défense des Droits de l’Homme, 48% des Marocains souffrent de troubles mentaux.  

Dans son rapport, la Ligue a souligné le manque en matière de formation de psychiatres et d'infirmières. Le Maroc compte seulement 197 psychiatres exerçant dans le domaine public. 

 

Un nombre assez chétif compte tenu de la moyenne mondiale qui selon les normes internationales à savoir 3,66 spécialistes pour 100.000 habitants, tandis que le Royaume n’en dispose que de 0,63 ce qui veut dire moins d’un spécialiste pour 100.000 habitants.

 

En effet, l’organisation a expliqué que le manque d’établissements de santé, de traitements gratuits, d’intégration sociale ainsi que les prix exorbitants des médicaments conçus pour les maladies mentales, amènent les patients à se rendre dans des sanctuaires ou alors à recourir à la sorcellerie. 

 

A cet égard, la Ligue Marocaine de défense des Droits de l’Homme a noté que plus de 95% des patients bénéficiant d’une assurance maladie se rendent dans des cliniques privées malgré leurs prix élevés. Seuls les patients à situation précaire recourent aux hôpitaux publics notamment ceux qui disposent de la carte de RAMED. 

 

Toutefois, selon le même rapport, 76% des patients en situation précaire supportent par eux-mêmes quelques frais censés être gratuits.

 

Par Matar Bensalmia

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale