Evolution du Covid-19 au Maroc

534
confirmés
33
décès
14
guérisons
Covid-19 : Le bilan grimpe à 534 cas confirmés au Maroc et 33 décès au total Le Mondial de l’automobile 2020 est annulé La Bourse de Casablanca en quasi-stagnation APEBI : 17 projets sélectionnés dans le cadre du HackCovid Confinement : Le CCM propose 25 films en streaming gratuit Collecte de fonds pour aider les startups à implémenter des solutions contre le Covid-19 Les JO de Tokyo débuteront le 23 juillet 2021 “Allô 300” : 9.500 appels par jour en moyenne Abbott, un test du Covid-19 en 5 minutes Confinement : L'ONU alerte sur l'accroissement du risque de violence domestique

Affaire Zefzafi: Un enregistrement révolte les autorités

Affaire Zefzafi: Un enregistrement révolte les autorités
Source : Lesinfos.ma
01/11/2019 11:00

Arrêté suite aux événements d’Al Hoceima, Nasser Zefzafi réapparaît sur la toîle à cause d’un enregistrement audio sur les réseaux sociaux que l’on lui a attribué. Dans cet enregistrement, Nasser discutait de l’affaire du drapeau marocain brûlé par une rifaine à Paris samedi dernier. Les autorités n'ont pas tardé à réagir. 

A cet égard, la Délégation Générale à l'Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) a envoyé une commission centrale à la prison locale Ras El Ma à Fes afin de comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire relative à l’enregistrement en question. 

L’enquête lancée par la DGAPR ambitionne de déterminer les responsables derrière cet incident au sein de l’administration de l’établissement pénitentiaire, notamment les fonctionnaires, et définir toute personne ayant enfreint les lois ainsi que de prendre les mesures nécessaires à son égard ainsi qu’au détenu. 

Les premiers résultats de l’enquête ont révélé que Nasser Zefzafi aurait prétendu vouloir appeler sa famille et en a profité pour réaliser l’enregistrement qui risque de coûter cher non seulement au coupable mais aussi aux fonctionnaires de l’établissement pénitentiaire. 

Dans un communiqué publié par la Délégation, Nasser Zefzafi ainsi que les autres prisonniers dans le même établissement avaient refusé de céder aux ordres des fonctionnaires et rejoindre leurs cellules. Ils auraient même blessé quelques uns qui ont été transportés au CHU Hassan II de Fès pour subir des examens médicaux. Les fonctionnaires ont finalement porté plainte auprès du parquet compétent. “En vue de maintenir l’ordre et la discipline au sein de cet établissement pénitentiaire, la DGAPR prendra toutes les mesures nécessaires à l’encontre de ces prisonniers”.

L’enquête est toujours en cours! Affaire à suivre ...

 

Par Matar Bensalmia

 
 

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale