Les chantiers imminents de Mohamed Benchaâboun

Les chantiers imminents de Mohamed Benchaâboun
Source : aujourdhui.ma
07/11/2019 11:01

Emprunt international, règlement de changes, small business act et mécanismes innovants…

Une importance particulière est accordée à la stimulation de l’investissement privé, en facilitant l’accès au financement aux Très petites et moyennes entreprises et aux jeunes porteurs de projets. Un levier de 6 milliards de dirhams est institué dans le cadre du projet de loi de Finances 2020, et ce à travers la mise en place du «Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat».Au lendemain de son passage devant le patronat, Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, s’est adressé aux organes de presse.

Le but de cette rencontre est non seulement de détailler les dispositions de la loi de Finances 2020 pour une meilleure compréhension de ce dispositif mais également de dévoiler certains projets imminents de son agenda ministériel. Les quelques semaines restantes de l’année 2019 seront marquées par l’ouverture de chantiers d’envergure consacrant ainsi les ambitions de l’argentier du Royaume de renforcer l’attractivité de l’économie nationale et de rétablir la confiance des opérateurs. Plusieurs annonces ont été faites lors de ce point de presse qui a eu lieu mardi 5 novembre à Casablanca. Pour ce mois, le ministre s’apprête à entamer le roadshow relatif à la sortie du Maroc à l’international. La date fixée à ce jour est celle du 18 novembre enclenchant ainsi le process d’un nouvel emprunt international qui devrait porter sur un montant d’un milliard à lever soit en euro ou en dollar, tout dépend des conditions du marché. Mais avant cela, Mohamed Benchaâboun défendra son dispositif budgétaire à la première Chambre. Le mot d’ordre de cette feuille de route est «rupture», dont l’impact sera visible à partir de 2021. Quelques éléments de cette phase transitoire se profilent à l’horizon.

Citons en premier l’évolution du régime de change. «la réglementation doit être revue pour donner un peu plus de confiance. Nous allons évoluer vers un système beaucoup plus souple quant à la relation du Marocain à la devise», indique le ministre à ce propos. L’idée étant de faire changer les comportements en changeant de règles. Ceci se matérialisera par la possibilité de permettre aux marocains résidant fiscalement au Maroc de détenir des comptes en devise ou en dirham convertible. Cette opération exclut bien évidemment les Marocains résidant à l’étranger ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale