Croissance: Le FMI optimiste pour 2020

Croissance: Le FMI optimiste pour 2020
Source : leconomiste.com
13/11/2019 09:00

Après une mission d’une dizaine de jours au Maroc, les responsables du FMI ont livré les conclusions de la 2e revue de l’accord relatif à la ligne de précaution et de liquidité (LPL). Jusqu’à aujourd’hui, le gouvernement n’a effectué aucun tirage et a l’intention de continuer à considérer cet accord comme un instrument de précaution, a souligné Nicolas Blancher, chef de l’équipe du FMI, lors d’une conférence tenue jeudi dernier à Rabat.

En matière d’indicateurs macroéconomiques, les responsables de cette institution prévoient un taux de croissance à 2,8% en 2019. Cela est lié à une contraction de la production agricole et d’une reprise modérée de l’activité hors agriculture. Blancher est plus optimiste pour l’année prochaine, qui sera marquée par une relance de la croissance des activités agricoles et non agricoles.

Pour ce qui est du déficit budgétaire, il devra se situer à 4% du PIB. Cela s’explique par «une hausse des dépenses en capital, plus importante que celle des recettes», est-il indiqué. L’inflation devra être maîtrisée à 0,4%. Toutefois, le taux de chômage devra s’établir à 9,4% au 3e trimestre, avec un taux d’activité de 44,9%.

Pour ce qui est des échanges extérieurs courants, le déficit devrait se réduire à 5,1% du PIB en 2019, selon les responsables du FMI, au moment où les réserves internationales brutes devraient couvrir 5,2 mois d’importations, soit 25,5 milliards de dollars à la fin d’année.

 
 
 

Les membres de la délégation du FMI insistent sur l’importance de la poursuite de l’assouplissement progressif du régime de change. Cela «permettra de mieux absorber les chocs extérieurs et de préserver la compétitivité de l’économie marocaine». Certes, cette mission a mis l’accent sur le fait que «la politique économique est saine, avec des fondamentaux solides».

Mais une série de mesures sont nécessaires pour renforcer la résilience de l’économie nationale. C’est dans ce sens qu’il est «essentiel de poursuivre les réformes dans l’éducation, la gouvernance et le marché du travail», selon les membres de la délégation du FMI. Idem pour la poursuite de «l’amélioration du climat des affaires, afin de rehausser la croissance potentielle et de réduire le chômage élevé parmi les jeunes et les femmes»...

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale