Evolution du Covid-19 au Maroc

13215
confirmés
230
décès
9158
guérisons
Le thé blanc, cette boisson aux mille vertus UFC: Khabib Nurmagomedov perd son père à cause du coronavirus L’USAID accorde un financement de 643,8 millions USD au Rwanda Espagne : 50 milliards d'euros pour accélérer la relance économique Qui est Jean Castex, le nouveau Premier ministre français ? Apple se dirige vers la dématérialisation des passeports et des permis de conduire Arrivée à l'aéroport de Béni Mellal de 152 Marocains bloqués en Egypte ONCF : 350.000 voyageurs en une semaine Œufs de consommation : Le secteur perd 3,5 MDH par jour Covid-19 : 333 nouveaux cas ce jeudi 2 juillet

Ecosystème automobile: «Le Maroc ne se limitera pas à 3 ou 4 constructeurs»

Ecosystème automobile: «Le Maroc ne se limitera pas à 3 ou 4 constructeurs»
Source : leconomiste.com
21/11/2019 08:20

«Le Maroc est devenu une destination «naturelle» pour beaucoup d’investisseurs, mais il ne faut pas baisser la garde pour autant, car la concurrence guette»

- L’Economiste: Vous avez promis de sillonner l’Italie pour mieux vendre le Maroc. Comment évaluez-vous votre première rencontre avec les opérateurs du secteur automobile, à Turin?

- Moulay Hafid Elalamy: Cette première rencontre est très importante pour nous. D’autant plus que le secteur automobile italien a une histoire profonde. Il est dans l’ADN de tous les Italiens. C’est pour cette raison que nous avons créé des ponts avec ce pays depuis de nombreuses années. Notre souhait aujourd’hui est de continuer à développer et enrichir ces liens. Notre rencontre de Turin a permis à certains de découvrir d’abord ce qu’était le Maroc et son secteur industriel, mais aussi de bénéficier de témoignages d’opérateurs italiens implantés au Maroc et qui attestent d’un succès remarquable qu’ils veulent partager avec leurs homologues. C’est avec beaucoup d’émotion que les opérateurs italiens racontent leurs expériences et leurs sagas. Ils se sont implantés au Maroc, leur business a réussi, ça a marché! Sécurité, stabilité, tramway, LGV… sont autant de témoignages qui font chaud au coeur.
Après Turin, nous irons dans d’autres régions italiennes pour porter la bonne parole.

- Les opérateurs sont rassurés par la garantie royale pour les stratégies sectorielles…
- Tout à fait. Parce qu’ils ne sont pas habitués à des stratégies long terme. Surtout pour ceux qui investissent dans certains pays, où la durée maximale d’engagement qu’ils peuvent avoir avec un gouvernement est la durée de vie de celui-ci. Ce que je voulais partager avec eux, c’est que lorsqu’une stratégie, au Maroc, est dite nationale, elle est portée par le Roi du Maroc. Ce qui fait que sa pérennité n’est pas rattachée à la durée de vie d’un gouvernement. Celui-ci peut en modifier certaines clauses marginales, mais l'ossature de la stratégie ne peut déroger aux engagements pris par le Maroc. Ceci est extrêmement important pour les investisseurs et très reposant pour eux lorsqu’ils savent qu’ils peuvent s’appuyer sur des décisions long terme...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale