Evolution du Covid-19 au Maroc

25537
confirmés
382
décès
18435
guérisons
Fausse monnaie : Près de 10.000 faux billets détectés d'une valeur de 1,5 MDH en 2019 Narsa: Le permis est obligatoire pour conduire les triporteurs Deux Marocaines sur la liste Women Behind Middle Eastern Brands Nouvelle approche pour accéder aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire Covid-19 : l'UE commande 30.000 traitements remdesivir auprès de Gilead Le CES 2021 se déroulera à 100% en ligne HCP : 71% des entreprises marocaines craignent un reconfinement Laurent Gbagbo fait sa demande de passeport pour rentrer en Côte d’Ivoire Le Conseil de la Concurrence soumet au roi sa décision de sanctionner les pétroliers Aïd AL-Adha : Sept souks fermés pour non respect des mesures sanitaires

L’olivier promis à un bel avenir

L’olivier promis à un bel avenir
Source : aujourdhui.ma
05/12/2019 09:00

«Nous attendons qu’il y ait des records dans les années à venir». Les prévisions sont dressées, mercredi à El Attaouia, à une soixantaine de kilomètres de Marrakech, par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, après l’ouverture du 6ème Salon national de l’olivier.

Un événement initié par la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive et  l’Association du Salon national de l’olivier sous l’égide du département de tutelle. A propos de la production de l’olivier et de l’huile d’olive, elle est, selon le ministre, «dans un niveau supérieur». «En ce qui concerne l’alternance et le manque de pluie l’année dernière, la production est moyenne mais nous sommes toujours dans les chaînes d’investissement en filière de l’olivier», détaille-t-il en livrant des constats sur le salon.

Plein succès pour les petites entreprises

Dans le Salon, où M.  Akhannouch a fait une tournée, les  prix sont, selon ses dires, «à la portée du consommateur et l’agriculteur». «Nous avons également vu des petites entreprises agricoles qui font aujourd’hui le service agricole et travaillent sérieusement et qui réussissent bien qu’elles aient un agenda de travail chargé», poursuit le ministre. Par l’occasion, il ne manque pas de livrer des regards sur l’export. «Nous voyons aussi que certaines sociétés mondiales d’huiles d’olive ont commencé à exporter notre produit au Japon, en Asie et Europe où il est demandé et de bonne qualité», ajoute M. Akhannouch qui s’exprimait sur un nouveau phénomène. «L’huile d’olive bio dans un certain nombre de zones commence à se propager et s’organiser...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale