Evolution du Covid-19 au Maroc

107743
confirmés
1918
décès
88244
guérisons
Covid19 : 30.000 tests rapides effectués dans la région Fès-Meknès SNEP : Le résultat net en hausse de 14% au 1er semestre TIBU Maroc et Lydec s'allient pour promouvoir l'employabilité des jeunes Mali : L'ex-ministre de la Défense Bah N'Daw désigné président de la transition Bank Al-Maghrib : Le déficit budgétaire devrait se creuser à 7,9% du PIB en 2020 L'Arabie Saoudite annonce la reprise progressive de la Omra Bank Al-Maghrib : Le taux directeur maintenu à 1,5% Saham Assurance lance Assur’Moukawalati La Palestine renonce à son droit de présider la Ligue arabe WhatsApp teste les images temporaires

Santé publique. Système d’astreintes et erreurs médicales: les médecins protestent

Santé publique. Système d’astreintes et erreurs médicales: les médecins protestent
Source : le360.ma
09/12/2019 08:00

Le chaos dans l’organisation des astreintes dans la Santé publique ne s’arrange pas. Les arrestations survenues à Tiznit et Larache pour erreurs médicales secouent les médecins. Leurs leaders syndicaux appellent à une réforme immédiate du système de gardes.

Le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) monte au créneau pour protester contre les conditions de désignation des permanences et des gardes.   Les médecins du secteur public sont très inquiets. C’est en tout cas la teneur d'une correspondance du SIMSP, adressée le vendredi 6 décembre au Chef du gouvernement, aux ministres de la Santé et de l'Intérieur et au président du parquet général, au dans laquelle les professionnels de la santé déplorent leurs conditions de travail, et tirent la sonnette d’alarme.   "Les défaillances du système d’astreintes, de gardes et de permanences mettent en danger la vie des médecins et des citoyens. Ce qui vient de se passer à Tiznit et à Larache révèle la pression que subissent les médecins qui travaillent dans des conditions sanitaires catastrophiques", se désole El Mountader Alaoui, secrétaire général national du SIMSP.  

Deux arrestations ont eu lieu parmi les médecins, ces derniers mois. A Larache et Tiznit, des médecins et infirmiers se trouvent actuellement derrière les barreaux, pour des décès survenus au moment de leur tour de garde. Vidéo. Santé publique: découvrez le plan de mise à niveau des urgences    "Il est impossible qu’un seul médecin soit obligé à la fois d’administrer les soins au cours de  ses heures de travail officielles  et de se charger des cas d’urgence hors temps de travail. Nous travaillons parfois pendant 24 heures sans repos compensatoire", souligne le secrétaire général du SIMSP.   En effet, l’actuel système de garde oblige les médecins généralistes et les infirmiers à effectuer eux-même des diagnostics et des premières évaluations et ce, avant la convocation du médecin spécialiste...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale