Evolution du Covid-19 au Maroc

1113
confirmés
71
décès
76
guérisons
6 DYI's à essayer avant la fin du confinement Covid-19 : 70 nouveaux cas et 26 guérisons en 24h Tibu Maroc opte pour l’éducation par le sport à distance Douanes : Nouvelle procédure de délivrance des certificats EUR.1 et EUR-MED Accor fermera les deux tiers de ses hôtels dans le monde Covid-19 : Boris Johnson prolonge sa quarantaine Construit en 6 jours, l'hôpital de campagne des FAR à Benslimane est prêt L’iPhone SE 2020 disponible dès demain Des avocats marocains attaquent le médecin qui propose de tester un vaccin en Afrique 334 personnes arrêtées pour violation de l’état d’urgence

Oléiculture: L’huile d’olive peu valorisée à l’export

Oléiculture: L’huile d’olive peu valorisée à l’export
Source : leconomiste.com
09/12/2019 09:20

La filière oléicole accroche. Sur les trois dernières années, pas moins de 140.000 ha ont été plantés. Et la stratégie agricole, qui tire à sa fin, table sur 1,2 million d’ha pour une production d’olive de 2,5 millions de tonnes...

Le prix du kilo à moins de 20 DH lors de la dernière campagne
34.000 tonnes exportées contre un objectif de 120.000 tonnes
huile-dolive-049.jpg

Près de 20 DH/kg, c’est le prix moyen réalisé à l’export lors de la dernière campagne contre 40 à 45 DH/litre pour les volumes vendus sur le marché local. Selon les professionnels, ce niveau de prix s’explique par la qualité des produits marquée notamment par l’importance d’huile de grignon

La filière oléicole accroche. Sur les trois dernières années, pas moins de 140.000 ha ont été plantés. Et la stratégie agricole, qui tire à sa fin, table sur 1,2 million d’ha pour une production d’olive de 2,5 millions de tonnes. Les dernières données du ministère de l’Agriculture ne renseignent pas sur l’exactitude des superficies plantées à ce jour. Toutefois, elles indiquent que l’olivier constitue la principale sole arboricole du pays: 65% du verger.

Quoi qu’il en soit, l’engouement manifesté vis-à-vis de la culture gagne du terrain. Tant l’olivier constitue la meilleure alternative aux cultures vivrières en zones montagneuses. Sauf que la valorisation n’a pas encore pris sa vitesse de croisière. Certes, des emballages attrayants ne cessent de se développer et font aujourd’hui la force de vente sur les rayons des magasins de grande surface mais les prix réalisés à l’export s’avèrent trop bas  par rapport à la concurrence. (Voir infographie ci-dessus)...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale