Evolution du Covid-19 au Maroc

25537
confirmés
382
décès
18435
guérisons
Fausse monnaie : Près de 10.000 faux billets détectés d'une valeur de 1,5 MDH en 2019 Narsa: Le permis est obligatoire pour conduire les triporteurs Deux Marocaines sur la liste Women Behind Middle Eastern Brands Nouvelle approche pour accéder aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire Covid-19 : l'UE commande 30.000 traitements remdesivir auprès de Gilead Le CES 2021 se déroulera à 100% en ligne HCP : 71% des entreprises marocaines craignent un reconfinement Laurent Gbagbo fait sa demande de passeport pour rentrer en Côte d’Ivoire Le Conseil de la Concurrence soumet au roi sa décision de sanctionner les pétroliers Aïd AL-Adha : Sept souks fermés pour non respect des mesures sanitaires

Le financement de la santé au Maroc: Progrès et défis

Le financement de la santé au Maroc: Progrès et défis
Source : Lesinfos.ma
11/12/2019 15:00

Le financement de la santé publique au Maroc affronte de nouveaux challenges. Placée sous le thème “Le financement de la santé: progrès et défis”, la conférence-débat tenue à la Chambre de commerce britannique ce mardi a réuni des acteurs publics et privés de premier plan. 

La situation de la santé publique devient de plus en plus alarmante. C’est du moins ce qui est ressorti de la conférence-débat de la Chambre britannique mardi le 10 Décembre à Casablanca.

Avec un budget inférieur à la moyenne mondiale, à savoir 5,8% contre 10% du PIB, la santé publique au Maroc se retrouve devant un réel défi, celui de trouver de nouveaux moyens de financement. 

Noureddine Afouaiz le PDG du laboratoire médical GSK Maroc et l’un des intervenants dans le débat, a souligné que beaucoup d’opportunités sont à saisir notamment les Partenariats Publics Privés (PPP). Ces partenariats permettront de compenser les insuffisances relatives à l’offre de soins ainsi que de généraliser la Couverture Sanitaire Universelle. 

L’Organisation Mondiale de la Santé a de son côté insisté sur la nécessité d’adopter «un cadre conceptuel de la gouvernance adapté au contexte national» selon les propos du chargé des programmes de l’OMS  El Houcine Akhnife. 

Le Président de l’Université Mohammed VI (UM6SS) M. Chakib Nejjari a quant à lui appelé à promouvoir la mobilisation des ressources et à davantage s'ouvrir sur l'innovation technologique. «La télémédecine et l'intelligence artificielle sont de réelles options qui peuvent permettre une réduction des coûts» a-t-il ajouté. 

A cet égard, il est important de joindre l’économie de la santé dans la gestion globale du financement du même secteur, ce qui «aboutira à une meilleure utilisation des ressources et permettra d’établir des évaluations en terme de coûts et d’efficience de production de soins et de services médicaux» a souligné le Président de l’UM6SS.

Bien que le gouvernement a effectué une réduction sur les prix de plus de 4.000 médicaments et le taux de la couverture médicale est passé de 16% en 2002 à 64% en 2019, les défis sont encore innombrables à titre d’exemple la couverture du secteur informel, des indépendants et des personnes pauvres et vulnérables. 

Matar Bensalmia

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale