Quand CNN vante les mérites du solaire au Maroc

Quand CNN vante les mérites du solaire au Maroc
Source : le360.ma
16/12/2019 09:20

La chaîne d'informations américaine CNN a vanté les mérites de l’énergie solaire au Maroc, pays leader en la matière qui dispose de la plus grande station solaire du monde, à savoir le complexe Noor de Ouarzazate ainsi que du village 100% solaire dans la région d'Essaouira.

Dans un reportage publié sur CNN Business, site web dédié à l’actualité économique, la chaine d’information en continu relève que le solaire a le potentiel de devenir l'une des principales sources d'énergie en Afrique, où le Maroc multiplie les efforts pour exploiter ce potentiel.   Citant l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), CNN rappelle que l’énergie solaire répond déjà à 35% des besoins en électricité du Royaume, qui vise à augmenter son utilisation des énergies renouvelables à 52% d'ici 2030.  

"Le Maroc est incontestablement un leader de l'énergie renouvelable", affirme Francesco La Camera, directeur général de l'IRENA, cité par la chaîne.   CNN s’intéresse, dans ce sens, à l’expérience du petit village d'Id Mjahdi, dans la région d’Essaouira, présenté comme le premier village d'Afrique entièrement alimenté par l'énergie solaire. Un modèle en matière d’alimentation des villages enclavés, qui autrement seraient coûteux à relier au réseau électrique national.   Alors que de nombreux autres villages africains utilisent l'énergie solaire dans une certaine mesure, Id Mjahdi l'utilise pour l’ensemble de ses besoins énergétiques, fait observer la chaîne américaine.  

Et de préciser, à cet égard, que lorsque Cleanergy, une société marocaine de fabrication de panneaux solaires, a eu l'idée de tester un modèle durable d'électrification pour les communautés isolées, elle a cherché un village "où les habitants ont besoin de tout" en termes d’énergie.   Avant le début du programme, les villageois utilisaient des bougies pour la lumière et ne pouvaient généralement se permettre qu'une heure environ aux chandelles pour travailler ou étudier le soir. Ils brûlaient l'écorce des arbres pour se chauffer et cuisiner, ce qui était mauvais pour leur santé, explique à CNN, Mohamed Lasry, le fondateur de Cleanergy.   Le village d’Id Mjahdi n'avait même pas de source d'eau à proximité, et les filles en particulier manquaient souvent l'école pour marcher plusieurs kilomètres jusqu'à un puits d’eau, ajoute-t-il...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale