Evolution du Covid-19 au Maroc

97264
confirmés
1755
décès
76690
guérisons
Les 6 règles d'or d'une bonne hygiène dentaire Vaccin Covid-19 : Le Maroc signe un accord avec AstraZeneca Covid-19 : Le cri de détresse des propriétaires de salles de sport Covid-19 : Fermeture du siège de l'ONMT à Rabat suite à la détection de 8 cas positifs Afric Industries : Baisse de 30% du résultat net au 1er semestre Les Eaux Minérales d'Oulmès : Le RNPG chute à -76 MDH D'importantes quantités d'alcool saisies à Casablanca, Rabat, Marrakech et Agadir CNSS : Adoption d'un projet de décret relatif à l’affiliation des guides touristiques Wuhan accueille son premier vol international depuis janvier Apple : L'iOS 14 est désormais disponible

Dans son nouveau livre : El Arbi Belbachir décortique la tâche du douanier face au darknet

Dans son nouveau livre : El Arbi Belbachir décortique la tâche du douanier face au darknet
Source : aujourdhui.ma
23/01/2020 12:20

En tant qu’ex douanier, actuellement à la retraite, M. Belbachir compare une marchandise qui passe par des conditions douanières assez strictes à une information virtuelle.

Le contrôle de la première est concret. Dans la deuxième, «tout est silencieux». «Le trafic illicite par le Net donne à réfléchir». Il en est question dans le nouveau livre «Les douanes aux frontières du numérique» présenté, mardi soir à Rabat, par son auteur, El Arbi Belbachir. Pour lui, le cyberespace, qui suscite des craintes, est un instrument qui se transforme d’un outil d’aide à une «arme qui va détruire». Dans ce sens, il ressort le terme «fraude» en établissant des rapports avec la loi. «En données, nous n’avons pas de crimes mais des délits», précise-t-il. L’orateur indique, par l’occasion, que certains législateurs de par le monde sont passés à la criminalisation.

L’atteinte étant forte. En tant qu’ex douanier, actuellement à la retraite, M. Belbachir compare une marchandise qui passe par des conditions douanières assez strictes à une information virtuelle. Le contrôle de la première est concret. Dans la deuxième, «tout est silencieux». «Les douaniers du monde entier savent le darknet mais ne savent pas l’attaquer», ajoute-t-il.En détail, la fraude informatique fait l’objet de trois modalités. Il s’agit de la suppression, la modification ou l’ajout des données.A propos de la loi, l’orateur estime que «les textes n’ont pas prévu bon nombre de situations auxquelles il faut remédier. Le législateur devrait oser». En outre, il rappelle que le Maroc encourage le commerce électronique. «Encourager oui, mais il faut encadrer», tempère-t-il...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale