Evolution du Covid-19 au Maroc

691
confirmés
44
décès
30
guérisons
Covid-19 : 49 nouveaux cas durant ces dernières 24h, 691 au total La présidente de la Commission européenne présente ses excuses à l'Italie Enseignement à distance : 500.000 utilisateurs par jour sur TelmidTICE BVC : Encore une séance dans le rouge Fin du championnat belge, Club Bruges sacré champion Zoom ne partage plus les données des utilisateurs avec Facebook La COP26 prévue en Novembre est reportée à 2021 Covid-19 : Un million de cas dans les prochains jours, selon l’OMS CNSS : 700.000 demandes d'indemnités forfaitaires A cause de la pandémie, le PIB mondial devrait reculer de près de 1% cette année

La banalité des "factures surprises" du système de santé américain

La banalité des
Source : Sciencesetavenir.fr
11/02/2020 16:20

Un patient sur cinq aux Etats-Unis reçoit "une facture surprise" après une opération dans un hôpital pourtant couverte par son assurance médicale, avec un montant moyen de 2.000 dollars, selon une étude parue mardi.

Ces pratiques illustrent l'opacité et le manque de transparence du système de santé américain, où il est très difficile pour les patients de connaître à l'avance les montants qui resteront à leur charge après une intervention médicale, même avec une bonne couverture. C'est l'une des nombreuses raisons pour lesquelles plusieurs candidats démocrates à la Maison Blanche veulent refonder le système de santé avec une couverture publique où l'Etat fédéral fixerait les tarifs.

L'étude parue mardi dans la revue Jama concerne 350.000 patients ayant subi sept interventions relativement courantes (ménisque, hystérectomie, prothèse du genou, pontage coronarien...). L'assureur de ces patients a fourni aux chercheurs les montants facturés par les médecins et les hôpitaux impliqués.

A chaque fois, le médecin ou l'hôpital était dans le réseau couvert par l'assureur, ce qui signifie un tarif préférentiel, négocié à l'avance.

Mais 20% des opérations ont généré une facture d'un spécialiste ou d'un personnel soignant "hors réseau". Par exemple, un anesthésiste qui ne serait pas salarié de l'hôpital mais prestataire, et qui n'a pas d'accord tarifaire avec l'assureur. Dans ce cas, l'anesthésiste facture ses services au prix qu'il juge approprié, et l'assureur ne rembourse que ce qu'il juge raisonnable....

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale