Evolution du Covid-19 au Maroc

574
confirmés
33
décès
15
guérisons
Les Etats-Unis envisagent une opération militaire pour arrêter Maduro La BCP met en place des mesures exceptionnelles au profit des entreprises en difficulté Suspension des droits de douane sur les légumineuses et le blé dur Examens du BAC 2020 : les documents d'encadrement envoyés aux candidats Le championnat du monde d’athlétisme reprogrammé pour 2022 Covid-19 : Le bilan grimpe à 534 cas confirmés au Maroc et 33 décès au total Le Mondial de l’automobile 2020 est annulé La Bourse de Casablanca en quasi-stagnation APEBI : 17 projets sélectionnés dans le cadre du HackCovid Confinement : Le CCM propose 25 films en streaming gratuit

Tomi Davies : « Nous sommes en passe de lever 2 milliards de dollars pour les Startups africaines »

Tomi Davies : « Nous sommes en passe de lever 2 milliards de dollars pour les Startups africaines »
Source : Lesinfos.ma
18/02/2020 17:00

Lors de la troisième édition du Start-up Africa Summit organisé à Rabat, ce samedi 15 Février, nous avons rencontré Tomi Davies, Business Angel nigérian, écrivain, entrepreneur et conseiller auprès des entreprises technologiques. Il répond à nos questions.

Lesinfos.ma : Comment les Etats africains peuvent-ils participer à la promotion des Startups sur le Continent ?

Tomi Davies : Je ne pense pas que les Etats africains soient responsables de la promotion des Startups en Afrique. Ce n'est pas leur travail, les Startups sont des initiatives du secteur privé et doivent rester ainsi. Ce que les Etats et les partenaires de développement peuvent faire, c'est de mettre en place une infrastructure pour le secteur privé afin que des Startups qui contribuent à la croissance économique soient créées. Ils peuvent aussi mettre à leur disposition des fonds qui seront idéalement gérés par le secteur privé, et miser sur l'innovation et les centres d'incubation, avec un financement direct des infrastructures liées à l'énergie et à la connectivité.

C'est de cette manière que les Etats africains peuvent aider les Startups. Ils n'ont pas la responsabilité de conduire les Startups, et la raison est très simple : Les Startups sont des aventures commerciales. Des aventures pour gagner de l'argent. Les gouvernements sont dans une optique de taxation pour assurer une bonne distribution des richesses. Les deux parties sont donc totalement différentes, les Startups sont innovantes, elles avancent très vite, tandis que les gouvernements devraient être lents et méthodiques. C'est l'antithèse d'une Start-up, il ne faut donc pas s'attendre à ce que ces deux parties se comprennent, car cela n'arrivera jamais.

Quelle est la valeur ajoutée des événements comme le Startup Africa Summit ?

Ce type d'événements permet à des personnes comme moi de venir. Sans ces événements, les Startups peuvent être exposées à ce que nous écrivons, à ce que nous pensons mais pas à ce que nous avons à dire. Sans ces événements, nous ne serons pas en mesure de comprendre les défis auxquels les Startups sont confrontées dans les économies africaines. Donc ces événements aident l'écosystème international à comprendre les écosystèmes locaux.

Pourriez-vous citer quelques exemples de Startups africaines qui ont réussi ?

Commençons par l'Afrique du Sud, nous avons "Get Smarter" qui a été cédée à 103 millions de dollars. Il s'agit d'une plateforme dédiée à l'éducation. Nous pouvons aussi citer "Andela" qui a gagné plus de 115 millions de dollars. Elle opère aussi dans le développement éducatif. Nous avons également "Flutterwave" qui a fait un chiffre d'affaires de 35 millions de dollars. Il y a aussi "Paystack" ou encore "Paga". Je vous recommande de consulter la liste de Maxime Bayen de GreenTec Capital, dans laquelle il mentionne toutes les Startups africaines qui ont atteint un chiffre d'affaires de plus d'un million de dollars au titre de l'année 2019. Et je peux vous dire, que jusqu'à maintenant, les Startups africaines ont gagné plus 1.3 milliards de dollars, et cette année nous sommes en passe de lever 2 milliards de dollars de fonds pour les Startups africaines.

Propos recueillis par Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale