Evolution du Covid-19 au Maroc

1113
confirmés
71
décès
76
guérisons
Un robot désinfecte les chambres d’hôpital en 15 minutes Pétrole : Le bras de fer entre l’OPEP et la Russie continue La Foire Internationale de Casablanca transformée en hôpital de campagne Grâce royale au profit de 5654 détenus CNSS : Les indemnités Covid-19 distribuées à partir de mercredi Modalités du retrait des aides pour les titulaires des cartes Ramed 6 DYI's à essayer avant la fin du confinement Covid-19 : 70 nouveaux cas et 26 guérisons en 24h Tibu Maroc opte pour l’éducation par le sport à distance Douanes : Nouvelle procédure de délivrance des certificats EUR.1 et EUR-MED

Nasser Al-Khelaïfi inculpé pour corruption par la justice suisse

Nasser Al-Khelaïfi inculpé pour corruption par la justice suisse
Source : Lesinfos.ma
20/02/2020 16:50

La justice suisse a annoncé, ce jeudi 20 février, avoir inculpé le président du club Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, dans une affaire de corruption en lien avec « l’attribution de droits médiatiques ». Jérôme Valcke, l'ancien secrétaire général de la Fifa a également fait l'objet de l'acte d'accusation.  

Selon le communiqué du Ministère public de la Confédération, l'ancien secrétaire général de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Jérôme Valcke, le Directeur de BeIN Media Group et président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaifi, et un autre homme d'affaires dans le domaine des droits sportifs, sont impliqués dans une affaire de corruption et d'instigation à la gestion déloyale.

Le procureur général suisse accuse l'ex numéro 2 de la FIFA, de corruption passive, de gestion déloyale multiple et qualifiée et de faux dans les titres. Nasser Al-Khelaïfi est quant à lui accusé d'instigation à la gestion déloyale qualifiée commise par Valcke. Le troisième prévenu est également accusé de corruption active.

Une villa en Sardaigne

Le communiqué du Ministère public de la confédération a également révélé que Valcke a obtenu des avantages injustifiés de la part des deux mis en cause. Ce dernier aurait reçu le remboursement d'un acompte d'environ 500.000 euros qu'il avait versé à des tiers pour une villa en Sardaigne. Et ce, après l'achat de la villa par Nasser Al-Khelaifi, via une société à la place de Valcke. 

Valcke aurait par la suite obtenu d'Al-Khelaifi le droit de jouissance exclusif de la villa pour une période de 18 mois, jusqu'à sa suspension de la FIFA, sans payer le loyer dont la valeur est estimée entre 900.000 euros et 1.8 Millions d'euros. Le troisième prévenu a quant à lui versé trois paiements d'une valeur totale de 1.25 millions d'euros à Sportunited SARL, société de vente de droits télé sportifs appartenant à Jérôme Valcke.

« L’accusation de gestion déloyale découle de ce que Valcke n’a pas annoncé les avantages précités à la FIFA, se comportant ainsi de manière contraire à ses devoirs dans le cadre de son activité de Secrétaire général de celle-ci, et du fait qu’il s’est enrichi de manière illégale. Dans ce contexte, Al-Khelaïfi et le troisième prévenu sont accusés d’instigation », peut-on lire dans le communiqué du ministère public de la confédération.

Le communiqué en question a également souligné que cette procédure pénale a été entamée en Mars 2017, suite à une plainte pénale déposée par la FIFA en décembre 2016 pour corruption privée contre les trois mis en cause.

En Janvier 2020, la FIFA avait informé le ministère public de la confédération de sa décision de retirer la plainte pénale contre Valcke, et contre Al-Khelaifi, affirmant avoir trouvé un "accord amiable" avec lui. 

Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale