Evolution du Covid-19 au Maroc

1113
confirmés
71
décès
76
guérisons
Un robot désinfecte les chambres d’hôpital en 15 minutes Pétrole : Le bras de fer entre l’OPEP et la Russie continue La Foire Internationale de Casablanca transformée en hôpital de campagne Grâce royale au profit de 5654 détenus CNSS : Les indemnités Covid-19 distribuées à partir de mercredi Modalités du retrait des aides pour les titulaires des cartes Ramed 6 DYI's à essayer avant la fin du confinement Covid-19 : 70 nouveaux cas et 26 guérisons en 24h Tibu Maroc opte pour l’éducation par le sport à distance Douanes : Nouvelle procédure de délivrance des certificats EUR.1 et EUR-MED

Une croissance en berne dans un contexte international tendu

Une croissance en berne dans un contexte international tendu
Source : LesInfos.ma
26/02/2020 11:10

Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 25 février au siège d’Allianz Maroc à Casablanca, le chef économiste du groupe, Ludovic Subran, a fait part de ses décryptages des perspectives économiques marocaines et mondiales.

Selon les statistiques d’Euler Hermes, la croissance économique mondiale devrait atteindre 2.3% en 2020, contre 2.5% l’année précédente. Ce qui pousse Ludovic Subran à plaider pour un soutien via les politiques monétaires.

« La croissance mondiale est de retour à un niveau nettement plus faible. Les politiques monétaires au soutien devraient permettre de limiter l’impact de ce ralentissement », argue-t-il.

Plus encore, ce ralentissement de la croissance devrait être accentué par l’impact de la propagation du nouveau coronavirus.

« Nous avons revu à la baisse notre prévision de la croissance mondiale par -0.1pp à +2.3%, basé sur une révision pour la Chine (+5.6%, ie. -0.3pp), la zone Euro (+0.9%, ie. -0.1pp) et plusieurs pays asiatiques », explique le chef économiste d’Allianz.

Pas plus de 2% de croissance au Maroc

En ce qui concerne le Maroc, Ludovic Subran table sur une croissance qui ne dépasse pas les 2% en 2020. En cause, la guerre commerciale que se livrent les géants mondiaux tels que les Etats-Unis et la Chine. 

Le coronavirus devrait aussi avoir son impact en menaçant directement les exportations du Maroc qui ne devraient pas progresser de plus de 10 milliards de dirhams d’ici la fin d’année.

Le chômage joue aussi un rôle important dans cette baisse, et va connaître une légère hausse en 2020, pour frôler les 10% car selon les prévisions de Euler Hermes « Sur le plan de l’emploi, les effets multiplicateurs des différents plans de relance publics restent limités ».

Ces perspectives sont logiquement appelées à évoluer dans le giron de la propagation du Coronavirus et de son impact de plus en plus important sur la demande mondiale. 

 

ATFI Salaheddine

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale