Evolution du Covid-19 au Maroc

112522
confirmés
1998
décès
91932
guérisons
Zen food : 8 aliments pour lutter contre le stress Facebook aurait bloqué trois opérations de désinformation d'origine russe Risma : Le résultat net fortement impacté par la pandémie au 1er semestre Deux blessés graves dans une attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo Attijariwafa Bank : Le PNB en hausse de 5% au 1er semestre Côte d'Ivoire : Le Club Action Maroc et la Fondation Didier Drogba désormais partenaires Banques : Le besoin de liquidité se creuse en août Code du commerce : Un nouveau projet de loi pour préserver la fiabilité des chèques Enzo Zidane proche du Wydad Colorado : Le résultat net chute à -10,2 MDH au 1er semestre

La DGI précise les modalités du report des échéances fiscales

La DGI précise les modalités du report des échéances fiscales
Source : Lesinfos.ma
27/03/2020 13:40

La direction générale des Impôts a publié, ce vendredi 27 mars, un communiqué précisant les modalités de la mesure de tolérance au profit des entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 20MDH. Pour les entreprises dont le CA est supérieur à 20MDH, leurs demandes de report des échéances seront traitées au cas par cas. Détails.  

Dans le cadre d’une approche anticipatrice et tenant compte de l'impact de la pandémie de coronavirus (covid-19) sur l’activité économique, le comité de veille économique (CVE) a adopté le lundi 16 mars une mesure de tolérance selon laquelle les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 20 MDH, peuvent si elles le souhaitent, bénéficier du report des déclarations fiscales et du paiement de l'impôt, du 31 mars jusqu’à fin juin.

Le report des échéances porte sur les obligations suivantes :

- La déclaration du résultat fiscal ; 

- Le complément de l’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice 2019 ;

- Le 1er acompte provisionnel exigible au titre de l’exercice en cours.   

Les sociétés concernées, bénéficient d’office de ce report sans formalité. Le chiffre d’affaires déclaré au titre de l’exercice 2018 fait foi. A noter que ce report ne concerne pas la TVA et le reversement des impôts retenus à la source « dont les entreprises sont de simples collecteurs intermédiaires ».

Traitement au cas par cas

Par ailleurs, la DGI explique que « les sociétés dont le chiffre d’affaires est supérieur ou égal à 20 millions de dirhams, qui subissent d’énormes préjudices économiques en raison de la baisse drastique de l’activité et se trouvent confrontées à des difficultés financières, peuvent solliciter du ministre chargé des finances ou de la personne déléguée par lui à cet effet, une mesure de bienveillance leur permettant de bénéficier d’un étalement ou d’un report du paiement de l’impôt ».

La direction des Impôts précise que « le bénéfice de ces mesures gracieuses est soumis à un examen individualisé des demandes, tenant compte des circonstances invoquées et des éléments justifiant la situation et les difficultés financières de chaque entreprise ».

« A cet effet, les responsables régionaux sont invités à apprécier avec une bienveillance particulière et une grande attention, au cas par cas, les demandes de report formulées par les entreprises défaillantes en matière des obligations se rapportant au paiement de l’impôt, afin de leur accorder raisonnablement la mesure de bienveillance appropriée », conclut le communiqué de la DGI. 

 

Par la rédaction

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale