Evolution du Covid-19 au Maroc

8003
confirmés
208
décès
7195
guérisons
Plan de relance économique : Les propositions de l'Union Constitutionnelle L’UM6P et l’EHL lancent une école de management hôtelier L'Espagne a naturalisé plus de 24.500 Marocains en 2019 Wiqaytna en tête des tendances de téléchargement au Maroc Le Groupe Al Mada lance sa campagne de dépistage au profit des salariés Modèle de développement : Le roi Mohammed VI accorde un délai supplémentaire de 6 mois à la CSMD Covid-19: le Togo bénéficie d'une aide de 9,5 millions d'euros de l’UE Forum SIT AFRICA 2020 : Une série de webinaires consacrés à la cybersécurité Covid-19 : Le vaccin britannique sera testé sur 2.000 personnes au Brésil La Liga dans les starting-blocks à une semaine la reprise

Confinement : L'ONU alerte sur l'accroissement du risque de violence domestique

Confinement : L'ONU alerte sur l'accroissement du risque de violence domestique
Source : Lesinfos.ma
30/03/2020 12:00

Selon l'Organisation des Nations Unies, le confinement adopté par plusieurs pays dans le monde pour lutter contre le Covid-19 pourrait intensifier le risque de violence domestique contre les femmes et les enfants.  

Dubravka Simonovic, la rapporteuse spéciale des Nations Unies a appelé les gouvernements à défendre les droits fondamentaux des femmes et des enfants durant cette période et de proposer des mesures urgentes aux victimes de la violence.
 
"Il est très probable que les taux de violence domestique généralisée augmenteront, comme le suggèrent déjà les premiers rapports de la police et des lignes d'assistance téléphonique. Pour beaucoup de femmes et d'enfants, le foyer peut être un lieu de peur et de maltraitance. Cette situation s'aggrave considérablement en cas d'isolement, comme les mesures de confinement imposées pendant la pandémie Covid-19", a-t-elle déclaré.
 
La rapporteuse des Nations Unies a expliqué que le risque est aggravé en cette période où il y a peu de refuges et de services d'aide aux victimes, où il est difficile d'accéder à ceux qui sont encore ouverts et où il y a moins de soutien communautaire, moins d'interventions policières et moins d'accès à la justice car de nombreux tribunaux sont fermés.
 
"Les gouvernements ne doivent pas permettre que les circonstances extraordinaires et les mesures restrictives prises à l'encontre du Covid-19 conduisent à la violation du droit des femmes et les prives d'une vie sans violence", a-t-elle conclu.  
 
Fatima-Zahra Coundi

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale