Evolution du Covid-19 au Maroc

15328
confirmés
243
décès
11827
guérisons
Avoir de beaux cheveux en été, c'est possible ! France : Enquête sur des fraudes « massives » au chômage partiel Transport routier de voyageurs : Reprise timide mais effective selon la tutelle Vaccins contre le Covid-19 : L'OMS demande un accès équitable pour les africains Hors «opération exceptionnelle», les frontières resteront fermées le 15 juillet La CNDP lance deux programmes pour la protection des données à caractère personnel Officiel : L’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 10 août Les Français résidant au Maroc priés de ne pas quitter le Royaume Afrique du Sud : Plus de la moitié des enfants vivent dans la pauvreté Déclarations d'impôt : "Trump est un citoyen comme les autres", confirme la Cour suprême

Riposte au Covid-19 : le Maroc, «argument» favori de l’opposition française

Riposte au Covid-19 : le Maroc, «argument» favori de l’opposition française
Source : Lesinfos.ma
30/04/2020 15:35

Que ce soit Marine Le Pen, à la tête du «Rassemblement National» premier parti d’opposition français, Jean-Luc Mélenchon, leader de la «France insoumise», Nicolas Dupont-Aignan président du parti «Debout la France» ou encore Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen ayant depuis fondé le parti «Les Patriotes», tous ont utilisé l’exemple marocain pour décrédibiliser l’action du gouvernement face à la pandémie.  

Alors qu’au Maroc la gestion de la crise du Covid-19 fait globalement la quasi-unanimité tous bords politiques confondus, le paysage politique français est pour le moins divisé sur la même question. Les mesures prises par le gouvernement d’Edouard Philippe sous la houlette d’Emmanuel Macron sont largement critiquées par l’opposition et même par certaines parties de la majorité.

Rien d’étonnant sur l’échiquier démocratique français, mais il faut rappeler que le début de crise a été marqué par une relative «union nationale» avant que les voix de contestation ne montent de part et d’autre.

De l’autre côté de la méditerranée, au Maroc, allié indéfectible de la France, les observateurs suivent avec grand intérêt les évolutions de la situation, d’autant plus que des milliers de marocains sont bloqués dans l’Hexagone en ces temps de pandémie.

De l’extrême gauche à l’extrême droite

Une constatation remarquable se dégage du débat démocratique français : de l’extrême gauche à l’extrême droite, en passant par des experts et des scientifiques indépendants, l’exemple du Maroc revient comme un argument de choix. En effet, que ce soit Marine Le Pen, à la tête du «Rassemblement National» premier parti d’opposition français, Jean-Luc Mélenchon, leader de la «France insoumise», Nicolas Dupont-Aignan président du parti «Debout la France» ou encore Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen ayant depuis fondé le parti «Les Patriotes», tous ont utilisé l’exemple marocain pour décrédibiliser l’action du gouvernement face à la pandémie.

«Le Maroc est capable de produire 5 fois plus de masques qu'en France. Les masques y sont en vente libre dans les supermarchés à 8 centimes pièce. Dans tous les classements internationaux, le gouvernement français est la risée du monde! Quelle tragédie!», a d’abord déclaré Nicolas Dupont-Aignan sur son profil Facebook le 16 avril 2020, étant ainsi le premier à se saisir de cet «argument».

Trois jours plus tard, c’est autour de Marine Le Pen de s’engouffrer dans la brèche. «On ne peut pas avoir un Premier ministre qui se réjouit que notre production nationale de masques soit à 8 millions, ce qui est tout à fait dérisoire par semaine, quand le Maroc en fait 5 millions par jour!», lance la figure de l’extrême droite française dans une intervention au JT de 20h sur la chaine publique France 2.

À l’autre extrême de l’hémicycle, c’est Jean-luc Mélenchon qui s’empare de l’exemple marocain. Dans un premier temps, ce natif de Tanger utilise l’argument dans un tweet dès le 20 avril : «La France est passée en 3 mois de 4 à 8 millions de masques produits par semaine et le Premier ministre pavoise! Le Maroc en produit 21 millions par semaine !» Il persiste ensuite et signe à l’Assemblée nationale, avant le vote du plan de dé-confinement présenté par Edouard Philippe. « Il faut réquisition de la totalité de l’industrie textile pour qu’ils produisent les masques dont nous avons besoin, à l’image du Maroc que nous devrions imiter dans ce domaine, parce qu’il parvient à cette performance », s’enflamme Mélenchon devant les ministres et députés avant d’ajouter : « oui le Maroc est mon pays natal et je pense qu’il mérite votre admiration! ».

La dernière sortie en date nous ramène une nouvelle fois vers la famille d’extrême droite, avec Florian Philippot qui, dans une vidéo partagée hier sur les réseaux sociaux, développe tout un argumentaire autour de l’action exemplaire du Maroc, évoquant évidement les masques, mais également la célérité de la riposte marocaine ainsi que l’adoption rapide par le royaume du traitement à base de Chloroquine, qui a soulevé énormément de controverse en France.

 

Par Othmane Zakaria

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale