Evolution du Covid-19 au Maroc

14949
confirmés
242
décès
11322
guérisons
Ouverture des frontières : La RAM ouvrira sa billetterie "avant la fin de cette semaine" Pour ses 25 ans, Al Akhawayn se renforce pour faire rayonner la matière grise marocaine Libye : Les 3 messages de Bourita au conseil de sécurité Covid-19 : Le gouvernement impose des mesures spéciales pour Aid Al Adha Ouverture des frontières pour les Marocains et les résidents le 14 juillet à minuit Transformation de la CCG en SA : Une opération "tout bénéf" pour l'Etat... Création d'un laboratoire d'épidémiologie moléculaire à Tanger Expulsion des étudiants étrangers : Harvard et MIT attaquent en justice la révocation des visas Port d'Essaouira: Les débarquements de la pêche côtière et artisanale explosent au premier trimestre BAD : Le Maroc pourrait renouer avec une croissance à 4 % en 2021

Les pistes de relance du secteur immobilier

Les pistes de relance du secteur immobilier
Source : Lesinfos.ma
21/05/2020 10:45

L'immobilier, à l'instar d'autres secteurs, a été lourdement impacté par la crise du Covid-19, d'où la nécessité d'entamer une réflexion stratégique sur les modalités de relance de ce secteur qui contribue à hauteur de 6,3% dans le PIB marocain . C'est dans ce sens que la société Injaz Solutions, a organisé ce mercredi 20 mai, un webinaire sous le thème « L’immobilier après le Covid-19 », en partenariat avec la banque CIH.  

Ce webinaire qui a connu la participation d'un panel de professionnels du secteur de l'immobilier était une occasion de sonder l'ampleur de la crise que connaît le secteur, et de proposer des mesures à mettre en place en vue de le relancer tout en minimisant les dégâts.
 
Dans ce sens, les participants ont évoqué plusieurs axes, dont notamment, les types de financements, les stratégies et les outils marketing à privilégier, la place que doit occuper la vente en l'état futur d'achèvement (VEFA), mais également la dématérialisation de certaines procédures.
 
Selon Hassan Kettani, président de Kettani Immobilier, l'activité du secteur a été stoppée dès la mi-mars suite à l'instauration des mesures restrictives dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, cet arrêt total de l'activité a fortement impacté la trésorerie des entreprises concernées.
 
Lotfi Sekkat, PDG de CIH Bank a quant à lui affirmé que les demandes de crédits immobiliers ont connu une nette baisse depuis le début du confinement  dans le Royaume. D'après lui, il est nécessaire de simplifier les procédures, à travers plusieurs moyens comme la digitalisation en vue d'augmenter la demandé à la reprise.
 
De son côté, Karim Bekkali, Président de YAMED Capital, a souligné que cette période de crise sanitaire est caractérisée par une augmentation des coûts de production et une baisse des ventes, chose qui impacte la trésorerie des opérateurs du secteur.
 
Pour sa part, Leila Berrada directrice générale de Omnidior Immobilier, a affirmé que la réduction des droits relatifs à l'acquisition, la baisse de la TVA, et la révision du référentiel des prix immobiliers de la Direction générale des impôts et de la conservation foncière, devraient favoriser la relance du secteur, et améliorer l'accessibilité au logement.
 
Pour Hassan Kettani, "les règles d'urbanisme dépassées", auxquelles s'ajoute la complexité des procédures administratives, sont des facteurs qui contribuent à l'augmentation des prix de l'immobilier. Il estime en outre, que les différentes parties prenantes doivent se mobiliser afin de résoudre le problème d'inadéquation entre l'offre et la demande.
 
En outre, les participants ont appelé à une application effective de la VEFA (Ventre en l'état futur d'achèvement), qui demeure peu exploitée par les promoteurs immobiliers. Cette dernière devrait permettre de remédier au problème de l'accroissement des stocks, et aurait pour effet de booster la relance du secteur.
 
Dans ce sens, Adil Bitar, notaire et vice président du Conseil Régional des Notaires de Casablanca, a souligné que la loi relative à la VEFA doit être révisée pour assurer une protection optimale du consommateur, cette dernière ne prévoit pas de sanctions, chose qui selon lui, pourrait donner place à des abus de la part de certains promoteurs. Il a par ailleurs, affirmé que le nombre de dossiers traités par les notaires a connu une forte baisse depuis le début du confinement.
 

Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale