Evolution du Covid-19 au Maroc

7833
confirmés
205
décès
5893
guérisons
Covid-19: 434 guérisons et 26 nouveaux cas au Maroc en 24h Assurances: le Groupe Holmarcom fusionne ses compagnies Atlanta et Sanad Covid-19: le Japon lance des essais d’anticorps sur 10.000 personnes Inwi et HUAWEI s'allient pour l'optimisation des réseaux au Maroc La FMEF lance une campagne de sensibilisation digitale sur la gestion de la crise Lancement de «Wiqaytna», l'appli marocaine de notification d'exposition au Covid-19 DGSN: opération exceptionnelle de réalisation des CIN pour les MRE Mort de George Floyd : Les rues américaines continuent de s'embraser Les meilleures astuces pour vous rafraîchir durant cet été Washington inculpe 28 Nord-Coréens pour le détournement de 2,5 milliards de dollars

Fès: Le CRT pour une nouvelle stratégie de développement du tourisme interne

Fès: Le CRT pour une nouvelle stratégie de développement du tourisme interne
Source : mapexpress.ma
22/05/2020 14:49

Le président délégué du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès, Jawhar Mhammed Yassir, a plaidé pour une nouvelle stratégie de développement du tourisme interne, pour réduire l’impact de la crise du Covid-19.

Fès: Le CRT pour une nouvelle stratégie de développement du tourisme interne vendredi, 22 mai, 2020 à 14:15 Fès – Le président délégué du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès, Jawhar Mhammed Yassir, a plaidé pour une nouvelle stratégie de développement du tourisme interne, pour réduire l’impact de la crise du Covid-19. ‘’Tous les professionnels du tourisme, Etat et acteurs publics doivent se pencher sur une évaluation globale et objective de l’offre touristique nationale, à travers la mise en place d’une nouvelle stratégie intégrée de développement pérenne du tourisme interne’’, a-t-il dit dans un entretien à la MAP. Ce chantier doit passer nécessairement, selon lui, par une recherche appliquée, impliquant tous les acteurs, de solutions concrètes et réalisables pour essayer de maintenir, de fidéliser et d’intéresser davantage les touristes marocains par les attraits matériels et immatériels de leur pays. ‘’Nous sommes tous appelés désormais à puiser les richesses innombrables de notre propre produit marocain, afin d’en savourer les potentialités et lui redonner l’estime qui lui revient’’, a-t-il souligné, notant que dans le monde entier, les populations sont appelés à revoir leurs comportements et leurs habitudes. Il faudra, a-t-il estimé, profiter de cette situation pour réorienter l’offre touristique, faisant remarquer que plus d’un million de ressortissants marocains passent leurs vacances à l’étranger, surtout en Espagne, puisque les opérateurs espagnols ont pu développer une offre adéquate au tourisme balnéaire riche en résidences et appartements touristiques qui s’allient bien avec la demande des marocains. Et d’expliquer que chaque touriste se retrouve dans son budget et autour d’une animation assez diversifiée (malls, hypermarchés à prix abordable, restaurants au choix, théâtres, cinémas, aquaparcs…) et à des prix accessibles. ‘’En dehors de cela et exception faite des prix et de l’animation, il ne faudrait pas omettre le facteur sécurité et liberté qui intéresse beaucoup nos ressortissants en quête d’évasion, de repos et de quiétude’’, a-t-il poursuivi. Mettant l’accent sur les mesures à prendre pour réduire les conséquences de la crise actuelle, il n’a pas omis notamment de faire part des efforts déployés par les autorités publiques pour atténuer les effets néfastes de cette pandémie en octroyant plusieurs aides et subventions aux secteurs qui ont été touchés ou ayant subi l’arrêt définitif du travail. Les mesures entreprises par le Comité de veille économique (CVE) ont été d’un appui ‘’assez considérable et notable’’ pour les entreprises de notre secteur, a-t-il estimé, rappelant que le secteur du tourisme figure parmi les industries les plus affectées par cette pandémie et son redémarrage nécessitera des années pour atteindre les chiffres réalisés en 2019. Il est de notre devoir, a-t-il dit, d’intervenir auprès des instances publiques pour défendre les doléances ainsi que les intérêts du secteur touristique de la région, toutes filières confondues, et de mettre en place un plan d’action de relance et de communication relatif aux différentes activités liées au secteur, surtout suite au prolongement du confinement qui aggrave de plus en plus la situation. Le président délégué du CRT a aussi plaidé pour la révision et le renforcement des mesures d’aides prises par le CVE et la mise en œuvre des mesures fiscales appropriées au secteur touristique. Il a, par la même occasion, annoncé que le ministère du tourisme œuvre avec un bureau d’études afin de mettre en place un plan de sécurité et d’hygiène qui doit voir le jour très prochainement et autour duquel les divers représentants des métiers, dont la fédération nationale de l’industrie hôtelière, la confédération nationale du tourisme, les CRT, ainsi que les différentes fédérations des métiers sont associés afin de réussir une bonne relance de l’activité touristique. Concernant le rôle du CRT en cette crise sanitaire, M. Jawhar a fait observer que le Conseil, qui est le bras armé commercial de la destination, est censé contribuer à la promotion et à la bonne commercialisation du produit régional auprès des professionnels du tourisme à l’échelle nationale et internationale. Il est aussi de son devoir de communiquer sur l’offre existante auprès des médias pour mettre en valeur les atouts des produits touristiques, a-t-il poursuivi. Dès le début de la crise, le CRT, a-t-il indiqué, a pris les mesures adéquates pour garantir la sécurité de ses collaborateurs qui poursuivent leurs activités en télétravail et disposent des outils nécessaires pour assurer leurs missions, à l’instar des autres administrations du Royaume. ‘’Il s’agit d’une période très pénible qui a engendré un arrêt total de l’activité touristique au niveau national et régional et dans laquelle tous les intervenants dans le secteur se sont retrouvés du jour au lendemain sans aucune rentrée ou recette”, a-t-il déploré, relevant que “malgré que le secteur touristique est agonisant en ce moment, nous restons confiants en l’avenir’’.

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale