Evolution du Covid-19 au Maroc

14949
confirmés
242
décès
11322
guérisons
Pour ses 25 ans, Al Akhawayn se renforce pour faire rayonner la matière grise marocaine Libye : Les 3 messages de Bourita au conseil de sécurité Covid-19 : Le gouvernement impose des mesures spéciales pour Aid Al Adha Ouverture des frontières pour les Marocains et les résidents le 14 juillet à minuit Transformation de la CCG en SA : Une opération "tout bénéf" pour l'Etat... Création d'un laboratoire d'épidémiologie moléculaire à Tanger Expulsion des étudiants étrangers : Harvard et MIT attaquent en justice la révocation des visas Port d'Essaouira: Les débarquements de la pêche côtière et artisanale explosent au premier trimestre BAD : Le Maroc pourrait renouer avec une croissance à 4 % en 2021 Covid-19 : Le laboratoire Abbott poursuivi en justice par des entreprises africaines

BAD : Akinwumi Adesina réfute les accusations à son encontre

BAD : Akinwumi Adesina réfute les accusations à son encontre
Source : Lesinfos.ma
29/05/2020 12:15

La Banque africaine de développement (BAD) a indiqué ce jeudi 28 mai qu'aucune décision n'a été prise concernant les accusations de favoritisme et de comportements contraires à l'éthique portées contre son numéro 1 Akinwumi Adesina.

A l'issue d'une réunion organisée par le bureau du conseil des gouverneurs de la BAD, il a été décidé d'examiner l'affaire découlant d'une plaine de lanceurs d'alerte contre son président Akinwumi Adesina. Ces derniers l'accusent de comportements contraires à l'éthique et de favoritisme.
 
"Aucune décision n'a été prise tel que faussement véhiculé par certains médias", a indiqué la présidente du conseil, Nialé Kaba, ministre ivoirienne du Plan et du développement, avant d'ajouter qu'elle a reçu des lettres de certains Etats actionnaires de la Banque qui ont exprimé des points de vue différents.
 
L'affaire a débuté lorsque le journal français "Le Monde" a publié un article dans lequel il dévoile une dénonciation par des lanceurs d'alerte anonymes qui se présentent comme des employés de la BAD, et accusent le président de comportements contraires à l'éthique.
 
Le 22 mai, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, avait adressé une lettre au conseil des gouverneurs de la banque afin de leur demander de charger un enquêteur indépendant de mener des investigations approfondies sur les accusations portées contre Adesina.
 
Le président de la BAD, a quant a lui affirmé que toutes les accusations à son encontre sont fausses, qu'il est innocent, et qu'il continuera à travailler avec tous les actionnaires de la Banque.
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale