Evolution du Covid-19 au Maroc

14949
confirmés
242
décès
11322
guérisons
Cobalt : Managem signe un contrat de 100 millions d'euros avec BMW Ouverture des frontières : La RAM ouvrira sa billetterie "avant la fin de cette semaine" Pour ses 25 ans, Al Akhawayn se renforce pour faire rayonner la matière grise marocaine Libye : Les 3 messages de Bourita au conseil de sécurité Covid-19 : Le gouvernement impose des mesures spéciales pour Aid Al Adha Ouverture des frontières pour les Marocains et les résidents le 14 juillet à minuit Transformation de la CCG en SA : Une opération "tout bénéf" pour l'Etat... Création d'un laboratoire d'épidémiologie moléculaire à Tanger Expulsion des étudiants étrangers : Harvard et MIT attaquent en justice la révocation des visas Port d'Essaouira: Les débarquements de la pêche côtière et artisanale explosent au premier trimestre

Mort de George Floyd : Les rues américaines continuent de s'embraser

Mort de George Floyd : Les rues américaines continuent de s'embraser
Source : Lesinfos.ma
01/06/2020 11:30

Après la mort de George Floyd, un homme Afro-américain tué le 25 mai dernier à Minneapolis lors de son interpellation par Derek Chauvin, un officier de police blanc , plusieurs manifestations ont éclaté au Minnesota avant de se propager dans plusieurs villes du pays.  

Depuis la semaine dernière, ce sont des milliers de manifestants qui sont sortis crier leur rage contre la brutalité policière, et la discrimination raciale dont souffrent les afro-américains, les manifestations ont éclaté dans les rues de New York, Atlanta, Louisville, Dallas, Houston, Memphis et Washington, entre autres.

En dépit du couvre-feu décrété dans certaines villes, les manifestants ont continué leur protestation. Les tensions sont donc montées avec la police qui a tiré plusieurs grenades assourdissantes à gaz lacrymogène.
 
En guise de riposte, les manifestants ont cassé les vitrines des magasins avec des battes de Baseball,  et brûlé plusieurs voitures et bâtiments, dont notamment, l'église Saint-Jean, un monument historique datant de 1816 et fréquenté par chaque président depuis James Madison. Les flammes qui ont pris dans le sous-sol du bâtiment, ont été rapidement maîtrisées.
 
Dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs manifestants se sont réunis devant la Maison Blanche. Malgré la présence des officiers des services secrets, les manifestants ont enlevé les barrières métalliques, mais ne sont pas parvenus à aller plus loin.
 
Le siège local de la chaîne CNN n'a pas été épargné par la colère des manifestants, ces derniers ont pulvérisé des graffitis sur les lettres rouges géantes, alors que d'autres ont cassé les vitres et jeté des pierres sur le bâtiment avant que la foule ne soit repoussée par la police.

Le président Donald Trump s'est contenté d'appeler les dirigeants à sévir contre les manifestants accusés d'actes de vandalisme et d'anarchie. "Ces gens sont des ANARCHISTES. Appelez notre garde nationale MAINTENANT", a t-il tweeté. "Le monde vous regarde et se moque de vous et Sleepy Joe. Est-ce ce que l'Amérique veut? NON !!!", a-t-il ajouté faisant allusion aux maires et gouverneurs démocrates ainsi qu'à son rival présumé, Joe Biden.
 
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale