Evolution du Covid-19 au Maroc

37935
confirmés
584
décès
26687
guérisons
Covid-19 : Kenya Airways compte licencier 40% de ses effectifs France : 100 milliards d'euros pour soutenir l'investissement des entreprises La CNOPS améliore l’accès aux prestations de l’AMO CEA-ONU : Lancement du Centre africain de surveillance des prix Gmail déploie sa plateforme à quatre rubriques Carte d'identité électronique : Le Conseil de gouvernement approuve le projet de décret Bank Al-Maghrib : Le taux débiteur moyen baisse à 4,58% au 2e trimestre Le déficit budgétaire se creuse de 12,8 MMDH en un mois Tchad : Idriss Déby nommé maréchal pour les 60 ans de l'indépendance Covid-19 : Al Akhawayn offre 30 bourses aux enfants des fonctionnaires sur le front

Le CCSRS alerte sur l'aggravation des risques macroéconomiques en 2020

Le CCSRS alerte sur l'aggravation des risques macroéconomiques en 2020
Source : Lesinfos.ma
07/07/2020 10:30

A l'issue d'une réunion tenue à Rabat ce lundi 6 juillet, le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques (CCSRS), a alerté sur l'aggravation des risques macroéconomiques au cours de cette année, avant une reprise graduelle à compter de 2021.

Dans un communiqué publié à l'issue de cette 11ème réunion du CCSRS, Bank Al-Maghrib a indiqué que les retombées de la crise sanitaire du coronavirus vont aggraver les risques macroéconomique en 2020, et ce, malgré les évolutions globalement modérées en 2019. Toutefois, le Comité prévoit une reprise graduelle de l'économie à compter de 2021.
 
La croissance économique du Royaume, déjà impactée par les effets de la sécheresse, puis par l'arrêt total ou partiel des activités de plusieurs secteurs, en raison des mesures restrictives mises en place dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, devrait reculer à -5,2% au titre de l'année 2020.
 
S'agissant des comptes extérieurs, le Comité a indiqué que le déficit du compte courant, devrait se creuser en 2020 à 10,3% du PIB avant de s'améliorer partiellement en 2021 à 5,8% grâce notamment à la mobilisation des financements extérieurs et la reprise rapide prévue en 2021.
 
En ce qui concerne les finances publiques, le déficit budgétaire devrait se creuser à 7,6% en 2020 avant de s'atténuer à 5% en 2021, et se traduire par une augmentation de la dette du Trésor qui devrait atteindre 75,3% du PIB puis 75,4% en 2020 et 2021 respectivement, indique la même source.
 
Par ailleurs, le CCSRS a indiqué qu'il continuera de suivre de près l'évolution de la situation et a décidé, à cet effet, de maintenir les réunions hebdomadaires de ses représentants.
 
Fatima-Zahra Coundi

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale