Evolution du Covid-19 au Maroc

37935
confirmés
584
décès
26687
guérisons
Covid-19 : Kenya Airways compte licencier 40% de ses effectifs France : 100 milliards d'euros pour soutenir l'investissement des entreprises La CNOPS améliore l’accès aux prestations de l’AMO CEA-ONU : Lancement du Centre africain de surveillance des prix Gmail déploie sa plateforme à quatre rubriques Carte d'identité électronique : Le Conseil de gouvernement approuve le projet de décret Bank Al-Maghrib : Le taux débiteur moyen baisse à 4,58% au 2e trimestre Le déficit budgétaire se creuse de 12,8 MMDH en un mois Tchad : Idriss Déby nommé maréchal pour les 60 ans de l'indépendance Covid-19 : Al Akhawayn offre 30 bourses aux enfants des fonctionnaires sur le front

Transformation de la CCG en SA : Une opération "tout bénéf" pour l'Etat...

Transformation de la CCG en SA : Une opération
Source : Lesinfos.ma
08/07/2020 18:10

La CCG se transforme en SA dans le sillage de la crise du Coronavirus et du projet de Loi de Finances rectifivative qu'elle a imposé. Un changement de statut qui renforce sa vocation socioéconomique et démultiplie sa force de frappe. L'Etat y aurait tout à gagner, notamment en sortant une partie de ses engagements de la dette publique nationale.

Branle-bas de combat à la Caisse centrale de garantie (CCG), établissement public qui est désormais en passe d’être transformé en société anonyme (SA) dotée d’un Conseil d’administration. Il aura fallu que la crise pandémique passe par là pour que ce projet remontant aux années 90 soit concrétisé.

Il s’agit de l’une des mesures phares venant accompagner le projet de Loi de Finances rectificative dont le contenu vient d’être dévoilé. En effet, le projet de loi N° 36.20 relatif à la transformation de la CCG en SA a été examiné une première fois lors du Conseil du gouvernement tenu mardi 7 juillet. Il sera à nouveau au menu du Conseil prévu demain jeudi 9 juillet.

Il faut dire que le rôle de la Caisse a pris une importance accrue au Maroc dans le sillage des mesures de soutien et de relance économiques consécutives à la crise sanitaire et socioéconomique engendrée par la pandémie du Covid-19. De quoi imposer à l’institution de revoir son mode de gouvernance de sorte à concorder avec cette vocation et cette visibilité grandissante à laquelle elle n'a pas été habituée par le passé. Notons dans ce cadre, que depuis sa nomination à la tête de la Caisse, Hicham Zanati Serghini a mis la communication envers les institutionnels et le grand public parmi ses priorités, s'inscrivant sur ce point en rupture avec ses prédécesseurs.

Une force de frappe démultipliée

Mais que permettra concrètement cette transformation ? Au-delà des aspects organisationnels, managériaux et normatifs, cette opération aura des implications de fond sur les missions de la CCG et sur sa force de frappe, tout en ayant des implications directes et indirectes sur les indicateurs macroéconomiques et budgétaires du Maroc.

En ce sens où, d’une part, ce nouveau statut devrait lui permettre de toucher les marchés financiers et les bailleurs de fonds internationaux, et d’autre part de sortir de vraisemblables futures levées de fonds du giron de la dette publique, ce qui impactera mécaniquement les indicateurs relatifs à cet agrégat le cas échéant. Cela pourrait également lui permettre d’accéder aux marchés mondiaux de la réassurance.

Aussi, même si elle est déjà sous la houlette de Bank Al-Maghrib en tant qu’organisme de crédit assimilé, le statut de SA imposera au futur management de la CCG de se plier aux mêmes standards que les autres établissements et organismes de financement, notamment en ce qui concerne les règles prudentielles. De quoi lui permettre de se hisser au rang de « Banque de développement » nationale à part entière, avec la puissance de frappe qui va avec.

Car au-delà de toute transformation, la CCG restera une organisation à vocation publique, détenue par l’État et pleinement dédiée à catalyser le développement socioéconomique du Royaume.

 

Par Othmane Zakaria

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale