Evolution du Covid-19 au Maroc

37935
confirmés
584
décès
26687
guérisons
Covid-19 : Kenya Airways compte licencier 40% de ses effectifs France : 100 milliards d'euros pour soutenir l'investissement des entreprises La CNOPS améliore l’accès aux prestations de l’AMO CEA-ONU : Lancement du Centre africain de surveillance des prix Gmail déploie sa plateforme à quatre rubriques Carte d'identité électronique : Le Conseil de gouvernement approuve le projet de décret Bank Al-Maghrib : Le taux débiteur moyen baisse à 4,58% au 2e trimestre Le déficit budgétaire se creuse de 12,8 MMDH en un mois Tchad : Idriss Déby nommé maréchal pour les 60 ans de l'indépendance Covid-19 : Al Akhawayn offre 30 bourses aux enfants des fonctionnaires sur le front

Grande-Bretagne: pire récession économique depuis 300 ans

Grande-Bretagne: pire récession économique depuis 300 ans
Source : Lefigaro.fr
15/07/2020 08:20

Selon les prévisions de l’Office de responsabilité budgétaire, le pays est parti pour enregistrer sa pire récession depuis trois cents ans, avec une contraction annuelle du PIB de plus de  10 %.

L’économie anglaise est au bord du précipice. Entre mars et mai, sous l’effet de la crise liée au coronavirus, le produit intérieur brut au Royaume-Uni a plongé de 19,1 %, comparé aux trois mois précédents, de décembre à février. Et l’avenir s’annonce morose. Selon les prévisions de l’Office de responsabilité budgétaire, le pays est parti pour enregistrer sa pire récession depuis trois cents ans, avec une contraction annuelle du PIB de plus de 10 %.

De mars à mai, le secteur des services, qui représente 80 % de l’économie britannique, a reculé ainsi de près de 19 %. Celui de la construction a chuté de quasi 30 %. Une reprise de l’activité a bien été observée en mai, dans la distribution notamment, avec un record de ventes en ligne. Mais le rebond est bien trop faible (1,8 %) pour rassurer les marchés. D’autant qu’avec les restrictions aux déplacements et le confinement toujours largement en place en mai, «énormément de domaines ont vu leur activité encore décliner», observe l’Office national des statistiques.

D’après Capital Economics, cette embellie est «un premier pas décevant sur la route de la reprise et suggère que les espoirs d’un rebond rapide du confinement ne sont pas réalistes». Beaucoup doutent d’ailleurs d’une possible reprise en «V», à savoir un redressement aussi vif que la contraction a été brutale.

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale