Evolution du Covid-19 au Maroc

36695
confirmés
556
décès
25677
guérisons
Le déficit budgétaire se creuse de 12,8 MMDH en un mois Tchad : Idriss Déby nommé maréchal pour les 60 ans de l'indépendance Covid-19 : Al Akhawayn offre 30 bourses aux enfants des fonctionnaires sur le front Twitter déploie son système de blocage des réponses Le Royaume-Uni s'enfonce dans sa « pire récession jamais enregistrée » Ligue des champions : Le "final 8" démarre ce soir à Lisbonne Covid-19 : Des centres de santé dans les quartiers pour accueillir les cas suspects Covid-19 : La CGEM propose la création d'un "Label santé" pour les entreprises OCP : Construction d'une usine d'acide phosphorique purifié à Jorf Lasfar TikTok active la monétisation des contenus

Covid-19 : Premier cas de transmission intra-utérine au monde découvert en France

Covid-19 : Premier cas de transmission intra-utérine au monde découvert en France
Source : Lesinfos.ma
15/07/2020 15:00

Des médecins français ont rapporté hier, mardi 14 juillet, via une étude publiée dans la revue Nature Communications, un cas de transmission intra-utérine du Covid-19. Il s'agit du premier cas avéré dans le monde.  

Selon l'étude, le nouveau-né est un garçon né à l'hôpital universitaire de Clamart en France en mars dernier, il a été diagnostiqué positif au nouveau coronavirus, après avoir présenté des symptômes neurologiques associés à la maladie.
 
"Nous avons montré que que la transmission de la mère au foetus est possible via le placenta dans les dernières semaines de grossesse", a souligné Dr. Daniele De Luca, de l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart, auteur principal de l'étude, cité par France Info.
 
Des précédentes études suggéraient la possibilité d'une transmission mère-enfant prénatale, mais cette nouvelle étude en apporte les preuves, a t-il poursuivi, « Il faut analyser le sang maternel, le liquide amniotique, le sang du nouveau né, le placenta, etc... Réunir tous ces prélèvements pendant une épidémie avec des urgences dans tous les sens n'était pas simple, c'est pourquoi c'était suspecté, mais pas démontré,» a t-il expliqué.
 
L'étude a été réalisée sur une femme d'une vingtaine d'années hospitalisée en mars dernier. L'accouchement a été fait par césarienne et tous les prélèvements ont été effectués sur les réservoirs potentiels du virus SARS-CoV-2, dont la charge la plus forte a été trouvée dans le placenta.
 
Selon le docteur Daniele De Luca, le virus est passé du placenta à travers le cordon ombilical vers le bébé, où il s'est développé, et vingt-quatre heures après sa naissance, le nouveau-né a présenté des symptômes sévères, dont notamment, une rigidité des membres et des lésions au système nerveux cérébral. Des symptômes qui ont disparu plus tard sans que les médecins puissent trouver un traitement adapté, étant donné l'absence de médicaments connus pour le traitement des bébés infectés au Covid-19.
 
« La mauvaise nouvelle, c'est que ça puisse se produire. La bonne nouvelle est que c'est rare, très rare même rapporté à la population,» a commenté le médecin français, auteur de l'étude en question.
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale