Evolution du Covid-19 au Maroc

36695
confirmés
556
décès
25677
guérisons
Le déficit budgétaire se creuse de 12,8 MMDH en un mois Tchad : Idriss Déby nommé maréchal pour les 60 ans de l'indépendance Covid-19 : Al Akhawayn offre 30 bourses aux enfants des fonctionnaires sur le front Twitter déploie son système de blocage des réponses Le Royaume-Uni s'enfonce dans sa « pire récession jamais enregistrée » Ligue des champions : Le "final 8" démarre ce soir à Lisbonne Covid-19 : Des centres de santé dans les quartiers pour accueillir les cas suspects Covid-19 : La CGEM propose la création d'un "Label santé" pour les entreprises OCP : Construction d'une usine d'acide phosphorique purifié à Jorf Lasfar TikTok active la monétisation des contenus

Pétrole : Les cours du baril passent la barre des 40 dollars

Pétrole : Les cours du baril passent la barre des 40 dollars
Source : Lesinfos.ma
15/07/2020 17:20

Après un long passage à vide, les prix du pétrole repartent à la hausse ce mercredi 15 juillet. Le marché a été porté par deux annonces importantes : La baisse des stocks de brut aux Etats-Unis, et le lancement imminent de la phase finale des essais cliniques pour un vaccin contre le Covid-19.

A la clôture de ce mercredi 15 juillet, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'est affiché à 43,35 dollars à Londres, soit une hausse de 1,05% par rapport à hier. Le baril américain de WTI pour le mois d'août a quant à lui progressé de 1,22% pour se situer à 40,78 dollars.
 
Ce modeste redressement des prix a également été encouragé par les données publiés hier, mardi 14 juillet dans le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep+). Les chiffres publiés mettent en évidence une baisse de la production au mois de juin, et une hausse de la demande.
 
Par ailleurs, l'Opep+ a décidé aujourd'hui, d'assouplir à partir d'août les conditions de son accord sur la baisse de la production de pétrole, notamment en raison de la reprise progressive des activités économiques dans le monde entier.
 
Ainsi, il a été décidé de ramener progressivement à partir du mois courant, la limitation de l'offre à 7,7 millions de barils par jour (bpj) d'ici la fin de l'année. Selon le ministre saoudien de l'Énergie, le prince Abdelaziz ben Salman, ces réductions seraient plus importantes en raison des compensations qui seront effectuées par les pays ayant dépassé leurs quotas de production pendant les mois précédents.
 
L'Opep+ envisage également d'approvisionner le marchée 6 millions de bpj supplémentaires l'année prochaine, et s'attend à une hausse de la demande mondiale de 7 millions de barils par jour en 2021, après une baisse de 9 millions cette année à cause de la pandémie du covid-19.
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale