Evolution du Covid-19 au Maroc

457625
confirmés
7888
décès
432576
guérisons
Tendances coiffure 2021 : Osez le changement ! Google rachète Fitbit pour 2,1 milliards de dollars Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud Covid-19 : L’immunité collective pourrait être atteinte début mai au Maroc TikTok renforce la protection des utilisateurs de moins de 15 ans Vaccin anti-covid : L'Union africaine obtient 270 millions de doses La CGEM planche sur la stratégie nationale en faveur des MRE Le HCP table sur un déficit budgétaire de 6,4% en 2021 CMI : Hausse de 43% des transactions en ligne en 2020 Telegram gagne 25 millions d'utilisateurs en 72 heures

Les Marocains se sont moins soignés par peur de contamination, selon le HCP

Les Marocains se sont moins soignés par peur de contamination, selon le HCP
Source : Lesinfos.ma
28/07/2020 15:45

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a indiqué ce mardi 28 juillet dans une note sur les rapports sociaux dans le contexte de la pandémie du covid-19, que la crainte de contamination au nouveau coronavirus et le manque de moyens limitent l'accès aux services de santé en période de confinement.

Dans sa note publiée ce mardi, le HCP a indiqué que le non accès aux soins est partiellement dû à la crainte de contamination au nouveau coronavirus. Ainsi, 36% des personnes qui doivent bénéficier des services de santé reproductive ont évoqué la crainte d'être contaminé au virus comme raison principale de non accès aux soins, tandis que 50,1% des parents ont renoncé à la vaccination de leurs enfants âgés de moins de 5 ans pour la même raison.
 
Le non accès aux services de santé est également causé par le manque de moyens, pour 34,2% dans le cas des maladies chroniques, 35,6% des maladies passagères et 26,2% des services de santé maternelle. En outre, les contraintes d'accès à ces services demeurent toujours difficiles à surmonter pour certaines catégories de la population.
 
Par ailleurs, la note indique que parmi les 11,1% de personnes souffrant de maladies chroniques ayant nécessité un examen médical durant le confinement, 45,2% n'ont pas eu accès à ces services, les hommes (46,6%) plus que les femmes (44,4%), les ruraux (53,2%) plus que les citadins (41,4%), les plus pauvres (48%) plus que les plus aisés (37%) et les enfants âgés de 6 à 14 ans (64,2%) plus que ceux de moins de 5 ans (39,2%).
 
Dans le même sens, 37% parmi les personnes souffrant de maladies passagères nécessitant une consultation n'en ont pas bénéficié, 46% en milieu rural contre 33% en milieu urbain. Ils sont plus nombreux parmi les hommes (41%) que les femmes (35%), parmi les adultes de 25 à 55 ans (39%) que les enfants de moins de 5 ans (34%) et chez les 20 les plus défavorisés (47%) que les 20% les plus aisés (26%).
 
Enfin, parmi les 7% de femmes ayant besoin d'un suivi de grossesse ou de consultations prénatales et postnatales, 26,2% n'ont pu bénéficier de ces services, 22% en urbain et 33% en rural et 27% parmi les 20% les plus pauvres contre 22% chez les 20% les plus aisées.
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale