Evolution du Covid-19 au Maroc

485567
confirmés
8673
décès
471410
guérisons
Bank Al Maghrib : Amélioration de l'activité industrielle en janvier La société Les Eaux Minérales d'Oulmés publie un "Profit Warning" Fortes averses orageuses, chutes de neige et rafales de vent du vendredi au dimanche CDG Capital table sur un cadre monétaire "globalement stable" en 2021 Covid-19 : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 avril Ouverture du consulat général de Jordanie à Laâyoune Le 10 mai proclamé journée internationale de l'arganier par l'ONU Automobile : Hausse des ventes de 6,23% à fin février Chambre des représentants : Adoption des projets de loi sur les échéances électorales Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,98

Rwanda : Découverte d'une nouvelle souche pharmacorésistante du paludisme

Rwanda : Découverte d'une nouvelle souche pharmacorésistante du paludisme
Source : Lesinfos.ma
10/08/2020 16:15

Une étude récente menée par une équipe de chercheurs rwandais a révélé l'émergence d'une nouvelle souche pharmacorésistante du parasite responsable du paludisme. Une maladie responsable de milliers de décès, et qui menace 40% de la population mondiale.

Selon l'étude réalisée par le Rwanda Biomedical Center et le ministère rwandais de la Santé, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cette nouvelle souche de parasites résiste au traitement par l'artémisinine, un médicament reconnu pour son efficacité contre le paludisme.

"Des échantillons de sang de patients au Rwanda démontre une mutation particulière du parasite, résistante à l'artémisinine, chez 19 des 257 échantillons analysés, soit 7,4 %", soulignent les auteurs de l'étude relayée par la revue scientifique britannique "Nature".
 
Cette mutation du parasite responsable du paludisme constitue "une menace majeure pour la santé publique sur le continent africain", alertent les auteurs de l'étude, précisant que les parasites du paludisme qui ont développé une résistance aux médicaments antérieurs sont suspectés d'avoir tué des millions d'enfants africains dans les années 1980.
 
Notons que le paludisme a touché 228 millions de personnes et causé 405.000 décès en 2018. Les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes sont les plus touchés par cette maladie qui se propage à travers les piqûres de certaines espèces de moustiques anophèles.

Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale