Evolution du Covid-19 au Maroc

485567
confirmés
8673
décès
471410
guérisons
Bank Al Maghrib : Amélioration de l'activité industrielle en janvier La société Les Eaux Minérales d'Oulmés publie un "Profit Warning" Fortes averses orageuses, chutes de neige et rafales de vent du vendredi au dimanche CDG Capital table sur un cadre monétaire "globalement stable" en 2021 Covid-19 : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 avril Ouverture du consulat général de Jordanie à Laâyoune Le 10 mai proclamé journée internationale de l'arganier par l'ONU Automobile : Hausse des ventes de 6,23% à fin février Chambre des représentants : Adoption des projets de loi sur les échéances électorales Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,98

Mali : Enlevé par des militaires, le président IBK annonce sa démission

Mali : Enlevé par des militaires, le président IBK annonce sa démission
Source : LesInfos.ma
19/08/2020 10:45

Dans la nuit de mardi à mercredi, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé sa démission après le coup d’État qu’a connu le pays. 

La confusion a régné hier mardi sur le Mali avec des évènements qui ont commencé à Kati, près de la capitale Bamako, où des coups de feu ont été entendus dans une base militaire de la ville, et qui ont fini par l'enlèvement du président malien et de son fils, ainsi que quelques membres du gouvernement. 

Dans la nuit du mardi au mercredi, le président Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé sa démission, la dissolution du parlement et du gouvernement, dans un discours diffusé par la télévision malienne.

Je voudrais à ce moment précis, tout en remerciant le peuple malien de son accompagnement au long de ces longues années vous dire ma décision de quitter mes fonctions, toutes mes fonctions, à partir de ce moment. Et avec toutes les conséquences de droit : la dissolution de l'assemblée nationale et celle du gouvernement” a déclaré IBK.

La CEDEAO prend des mesures sévères

La Communauté Économique de Développement des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a condamné fermement ce coup d’État, et a exigé la libération immédiate du Président déchu. 

Dans la foulée, la CEDEAO a annoncé la fermeture des frontières terrestres et aériennes, ainsi que l'arrêt de tous les flux et transactions économiques, commerciales et financières entre les pays membres de la CEDEAO et le Mali.

Le Maroc suit de très près la situation

Directement après la diffusion de l’information, le Royaume du Maroc n’a pas tardé à exprimer son inquiétude vis-à-vis de la situation que traverse ce pays frère.

Le ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger a ainsi publié un communiqué dans lequel il “appelle les différentes parties à un dialogue responsable, au respect de l’ordre constitutionnel et à la préservation des acquis démocratiques afin d’éviter tout retour en arrière préjudiciable au peuple malien”.  

 

Salaheddine ATFI

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale