Evolution du Covid-19 au Maroc

485567
confirmés
8673
décès
471410
guérisons
Bank Al Maghrib : Amélioration de l'activité industrielle en janvier La société Les Eaux Minérales d'Oulmés publie un "Profit Warning" Fortes averses orageuses, chutes de neige et rafales de vent du vendredi au dimanche CDG Capital table sur un cadre monétaire "globalement stable" en 2021 Covid-19 : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 avril Ouverture du consulat général de Jordanie à Laâyoune Le 10 mai proclamé journée internationale de l'arganier par l'ONU Automobile : Hausse des ventes de 6,23% à fin février Chambre des représentants : Adoption des projets de loi sur les échéances électorales Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,98

Mali : La junte propose une transition de trois ans

Mali : La junte propose une transition de trois ans
Source : Lesinfos.ma
24/08/2020 12:15

Suite au coup d'Etat perpétré par les forces armées maliennes le mardi 18 août 2020, la junte a annoncé hier, dimanche 23 août, une transition de trois ans dirigée par un militaire, et a décidé de libérer le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta.

« La junte a affirmé qu'elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l'Etat malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l'Etat », a indiqué à l'Agence France-Presse (AFP) une source au sein de la délégation de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), à l'issue du deuxième jour de négociations avec la nouvelle équipe au pouvoir à Bamako.
 
Selon la même source, la junte a donné son accord pour libérer le président Keïta détenu depuis le coup d'Etat de mardi. Ce dernier pourra repartir à son domicile de Bamako, et aura la possibilité de voyager pour des soins s'il le souhaite.
 
Pour sa part, le premier ministre Boubou Cissé, détenu également depuis mardi dans le camp militaire de Kati, sera transféré dans une résidence sécurisée à Bamako, relève la même source.
 
Rappelons que le président Ibrahim Boubacar Keïta, avait été contraint d'annoncer sa démission dans la nuit de mardi à mercredi après avoir été arrêté par des militaires. Au pouvoir depuis 2013, le président déchu était fortement contesté dans la rue depuis quelques semaines, à l'appel d'un mouvement d'opposition hétéroclite qui réclamait sa démission.
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale