Evolution du Covid-19 au Maroc

103119
confirmés
1855
décès
84158
guérisons
TikTok : Accord validé entre ByteDance et Oracle Covid-19 : Des compagnies aériennes proposent des vols qui ne vont nulle part Le Chess Game Tour est de retour avec la 5e édition [Article partenaire] Covid-19 : Une série de nouvelles mesures restrictives à Mohammedia DGSN : Un individu interpellé pour commercialisation de faux masques de protection Inwi money lance la réception du transfert international Lesieur Cristal : Le résultat net consolidé en baisse lors du 1er semestre Marrakech : Les acteurs du tourisme veulent "passer à l'offensive" pour sauver la saison hivernale Tanger : Démantèlement d’une usine clandestine de sacs en plastique Les 6 règles d'or d'une bonne hygiène dentaire

Tollé après la reconnaissance d'Israël par les Emirats arabes unis et Bahreïn

Tollé après la reconnaissance d'Israël par les Emirats arabes unis et Bahreïn
Source : Lesinfos.ma
16/09/2020 18:00

Lors d'une cérémonie présidée par le président américain Donald Trump, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a signé hier, mardi 15 septembre, des accords de normalisation avec les Émirats arabes unis et Bahreïn, qui reconnaissent désormais l'État hébreu. Cette normalisation n'a pas manqué de susciter une large vague d'indignation.

Baptisés "Accords d'Abraham", ces accords ont été signés par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des Emirats, Abdullah bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn, Abdullatif bin Rashid Al Zayani, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, et le président américain Donald Trump.
 
"Dans toute l'histoire d'Israël, seulement deux accords de ce type ont été réalisés. Désormais, nous en avons complété deux en un seul mois, et d'autres suivront", a indiqué le locataire de la Maison Blanche avant d'ajouter que "Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn établiront des ambassades, échangeront des ambassadeurs et commenceront à travailler ensemble comme partenaires."
 
Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères des Emirats, a remercié Benjamin Netanyahu d'avoir suspendu l'annexion des territoires palestiniens, précisant que "tout choix autre que celui de la paix signifie la destruction, la pauvreté, et la souffrance humaine."
 
Vague d'indignation dans plusieurs pays arabes
 
Pour le moment, aucun dirigeant politique arabe ne s'est exprimé au sujet de cette signature. Toutefois, plusieurs voix se sont élevés dans les réseaux sociaux, qualifiant ces accords de "grave trahison" à l'encontre du peuple palestinien et de la cause palestinienne.
 
Hier, des centaines de manifestants brandissant des drapeaux palestiniens ont protesté en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza contre ces accords de normalisation des relations avec Israël, qui occupe les territoires palestiniens de la Cisjordanie et Jérusalem-Est depuis plus de 50 ans.
 
En Tunisie, les internautes ont exprimé leur déception, dénonçant fortement ces accords. Pour certains d'entre eux, la signature de ces accords est le symbole de l'échec de la ligue arabe.
 
Enfin, au Maroc, les membres du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) ont organisé, un sit-in symbolique pour dénoncer ces accords, estimant qu'ils ne servent pas la cause palestinienne, et remettent en cause la solution de deux États que soutient la communauté internationale.
 
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale