Evolution du Covid-19 au Maroc

207718
confirmés
3506
décès
171591
guérisons
Afrique du Sud : Le président Ramaphosa se met en quarantaine La Chambre des conseillers condamne l'atteinte aux sacralités de l'Islam Chefchaouen : Plus de 34 MDH pour le développement des communes soulaliyates Industrie : L'indice des prix à la production en quasi-stagnation Les Émirats Arabes Unis annoncent l'ouverture d'un consulat général à Laâyoune Un gardien de prison tué par un membre de la cellule terroriste démantelée à Témara La reprise du site Bombardier Casablanca par Spirit Aerosystems actée Covid-19 : Le Maroc franchit la barre des 200.000 cas PLF 2021 : L'opposition reproche au gouvernement son manque d'audace Le président de la FIFA testé positif au Covid-19

Bank Al-Maghrib : Le déficit budgétaire devrait se creuser à 7,9% du PIB en 2020

Bank Al-Maghrib : Le déficit budgétaire devrait se creuser à 7,9% du PIB en 2020
Source : Lesinfos.ma
23/09/2020 10:50

A l'issue de son Conseil tenu hier, mardi 22 septembre, Bank Al-Maghrib a indiqué que le déficit budgétaire, hors privatisation devrait passer de 4,1% du PIB en 2019 à 7,9% en 2020.

Selon Bank Al-Maghrib, l'exécution budgétaire au terme des huit premiers mois de l'année fait ressortir un déficit de 46,5 milliards de dirhams, contre 35,2 milliards une année auparavant, et ce, compte tenu du solde positif de 9 milliards du fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie.

En ce qui concerne les recettes ordinaires, Bank Al-Maghrib a indiqué qu'elles ont connu une baisse de 6,5%, expliquant cette baisse par le recul de 8,4% des rentrées fiscales.

De leur côté, les dépenses globales ont connu une hausse de 2,5%. Une hausse qui provient notamment de l'augmentation de 8,3% des charges au titre des biens et services, et de la diminution de 4,7% des dépenses d'investissement, et de 6,4% des dépenses de la compensation.

Avec la réduction du stock des opérations en instance de 1,6 milliard, le déficit de caisse s'est établi à 48,1 milliards de dirhams, en baisse  de 3,2 milliards par rapport à son niveau à fin août 2019, indique la même source, soulignant que ce besoin a été couvert par des ressources intérieures d'un montant net de 32,8 milliards et par des concours extérieurs nets de 15,2 milliards.
 
« Tenant compte des données de la loi de finances rectificative 2020 et de la poursuite de la mobilisation des financements spécifiques en 2021, le déficit budgétaire, hors privatisation, devrait s'aggraver de 4,1% du PIB en 2019 à 7,9% cette année, avant de s'atténuer à 5,1% en 2021 », a indiqué la même source, précisant que le financement des besoins du Trésor est assuré par les ressources internes, et par les financements extérieurs. La dette du Trésor devrait ainsi augmenter pour atteindre 76,1% du PIB en 2020, et 75,9% du PIB en 2021.
 
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale