Evolution du Covid-19 au Maroc

186731
confirmés
3132
décès
154481
guérisons
Hausse de 0,3% de l'indice des prix à la consommation en septembre Mazars dévoile sa nouvelle identité visuelle Liban : Saad Hariri de nouveau Premier ministre OCP Africa et la BAD s'allient pour améliorer l'accès aux engrais en Côte d’Ivoire et au Ghana Climat des affaires au Maroc : Les opérateurs optimistes malgré la résurgence de la pandémie Ligue des champions : Zamalek-Raja reporté au 31 octobre Les eurodéputés appellent à une stricte régulation des GAFA Énergie électrique: La production en baisse de 6% à fin août INDH : 29MDH pour des unités d'enseignement préscolaire à Taroudant Fortes pluies orageuses mercredi et jeudi dans plusieurs provinces du Royaume

Haut-Karabagh : L'Azerbaïdjan et l'Arménie se déclarent la guerre

Haut-Karabagh : L'Azerbaïdjan et l'Arménie se déclarent la guerre
Source : Lesinfos.ma
28/09/2020 16:30

De violents affrontements ont éclaté tôt dans la matinée du dimanche 27 septembre, entre les forces azerbaïdjanaises et les séparatistes soutenus par l'Arménie. Des combats qui se sont poursuivis ces dernières 24h et ont fait des centaines de blessés et au moins trente-neuf morts dont sept civils.

Des bombardements avec utilisation de l’aviation et de l’artillerie lourde, ont éclaté dans la région du Nagorny Karabakh, plus connue sous le nom de Haut Karabakh, région sécessionniste d'Azerbaïdjan, peuplée majoritairement d'Arméniens et soutenue par l'Arménie.
 
Pour le moment, Erevan et Bakou n'ont toujours pas donné d'explications détaillées pour cette flambée de violence, et continuent à s'accuser mutuellement d'avoir déclenché les hostilités.
 
Selon le journal azerbaïdjanais Zerkalo.az, le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, qui a décidé l'instauration de la loi martiale, a promis dans une allocution à la nation, de reconquérir la province séparatiste, de mettre fin à "l'occupation arménienne" et d'y faire revenir les Azéris. En outre, le chef d'Etat a fait état de plusieurs décès parmi les forces armées et les civils. "Leur sang sera vengé, C'est une énième illustration du fascisme arménien", a t-il déclaré.
 
La Turquie se range du côté de l'Azerbaïdjan
 
Pour sa part, le premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a décrété la "mobilisation générale", et l’instauration de la loi martiale, tout comme les autorités du Haut-Karabakh. « Soutenons fermement notre Etat, notre armée, nous allons vaincre. Longue vie à la glorieuse armée arménienne ! », a-t-il écrit sur Facebook.
 
Par ailleurs, Moscou et Paris ont appelé dimanche, à un « cessez-le-feu immédiat » et à des pourparlers, tandis que le porte-parole du président turc Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé sur Twitter « une attaque de l'Arménie ».
 
Pour rappel, de tels affrontements avaient déjà éclaté en 2016 entre les deux camps, et des combats meurtriers ont aussi opposé en juillet 2020 Arméniens et Azerbaïdjanais à leur frontière nord. 
 
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale