Evolution du Covid-19 au Maroc

175749
confirmés
2976
décès
146421
guérisons
Le Fonds Mohammed VI pour l'investissement opérationnel dans les semaines prochaines Donald Trump prêt à retirer le Soudan de la liste des pays parrains du terrorisme La pandémie entre dans une "phase inquiétante", selon l'OMS PLF2021 : La "contribution de solidarité" limitée aux entreprises dont le bénéfice dépasse 5MDH Jair Bolsonaro : Le Maroc est un partenaire "stratégique" pour le Brésil Google Assistant : Le mode conduite débarque sur Android La plateforme industrielle Tanger Med classée 2e zone économique spéciale au monde Club Med : De nouveaux projets pour promouvoir le tourisme national Maroc Telecom : 70,5 millions de clients à fin septembre Casablanca : Les mesures restrictives prolongées de 14 jours

Uber conserve le droit d’exercer à Londres

Uber conserve le droit d’exercer à Londres
Source : Lesinfos.ma
28/09/2020 17:45

Plusieurs mois après s’être vu retirer sa licence pour exercer à Londres, la société de réservation de voitures avec chauffeur Uber a obtenu gain de cause devant la justice britannique, ce lundi 28 septembre.

Après examen de son appel contre la décision de l'Autorité des transports londoniens (TfL) de suspendre son permis en raison de problèmes de sécurité, la justice britannique a autorisé la société de réservation de voitures à exercer ses activités dans la capitale britannique.
 
Selon le juge du tribunal londonien de Westminster Magistrates, Tan Ikram, Uber est désormais "apte" pour exercer à Londres, et ce, "malgré ses échecs dans le passé". 
 
Une faille dans l'application
 
Pour rappel, la TfL avait retiré en novembre 2019 ce permis à Uber, après avoir découvert que plus de 14.000 de ses déplacements avaient été effectués avec des conducteurs non assurés, mais la plate-forme continuait de fonctionner normalement dans l’attente de la décision de justice.
 
Pour justifier sa décision, la TfL avait relevé une « faille » dans l’application américaine qui permet à des conducteurs sans permis d’installer leur photo sur les comptes d’autres conducteurs, et une autre défaillance qui permettait à des conducteurs sans permis ou suspendus de créer des comptes Uber actifs. 
 
De son côté, Uber avait assuré avoir apporté depuis les modifications nécessaires pour résorber ces problèmes.
 
 
Fatima-Zahra Coundi
 

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale