Evolution du Covid-19 au Maroc

485567
confirmés
8673
décès
471410
guérisons
Bank Al Maghrib : Amélioration de l'activité industrielle en janvier La société Les Eaux Minérales d'Oulmés publie un "Profit Warning" Fortes averses orageuses, chutes de neige et rafales de vent du vendredi au dimanche CDG Capital table sur un cadre monétaire "globalement stable" en 2021 Covid-19 : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 avril Ouverture du consulat général de Jordanie à Laâyoune Le 10 mai proclamé journée internationale de l'arganier par l'ONU Automobile : Hausse des ventes de 6,23% à fin février Chambre des représentants : Adoption des projets de loi sur les échéances électorales Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,98

Le Polisario mis à l’index par le Secrétaire Général de l’ONU

Le Polisario mis à l’index par le Secrétaire Général de l’ONU
Source : LesInfos.ma
05/10/2020 11:00

Le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Antonio Guterres, a mis à l’index le Polisario pour ses violations des accords militaires.

Antonio Guterres a présenté au Conseil de Sécurité de l’ONU son dernier rapport sur le Sahara marocain, dans lequel le Secrétaire Général informe les membres du Conseil des multiples violations du cessez-le-feu, des accords militaires, y compris celui de Guerguerat, et des résolutions du Conseil de Sécurité commises par le Polisario. D’ailleurs, le SG de l’ONU a relevé 57 violations de la part des séparatistes et 1000 violations individuelles.

Antonio Guterres a également énuméré les multiples invasions des séparatistes dans la zone tampon, mais aussi les nombreuses restrictions imposées à la liberté de mouvement des observateurs militaires de la MINURSO, pour les empêcher de constater et rapporter au Secrétaire et au Conseil de Sécurité les nombreuses violations.

Mise en danger des observateurs

Dans son rapport, Antonio Guterres a expliqué que les violations commises par le Polisario ont atteint une telle gravité, qu’elles mettent en danger la vie et la sécurité des observateurs militaires de la MINURSO.

À cet effet, le Secrétaire Générale de l’ONU a exprimé sa préoccupation vis-à-vis du non-respect des accords militaires, remettant ainsi en question les arrangements qui sont la base de la pérennité du cessez-le-feu, qui demeure désormais menacée par les agissements gravissimes du polisario.

 

Salaheddine ATFI

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale