Evolution du Covid-19 au Maroc

345276
confirmés
5689
décès
294036
guérisons
Royaume-Uni : Une batterie de mesures pour limiter le pouvoir de Google et Facebook Cosumar : Le chiffre d'affaires en hausse de 2,7% à fin septembre L'ADII lance deux nouveaux produits dédiés à l'entreprise et au consommateur HCP : La violence conjugale coûte 1,98 MMDH aux ménages Chakib Alj : La CGEM adhère "complètement" à la contribution sociale de solidarité L'artiste Mahmoud El Idrissi n'est plus Education financière : L'AMMC publie un nouveau guide pour les investisseurs L'UM6P lance la "School of Computer Science" Afriquia Gaz : Baisse de 10,9% du chiffre d'affaires à fin septembre Chambre des conseillers : La réforme du Crédit populaire du Maroc adoptée

Sport en Afrique : Un écosystème fragile et en manque d'innovation

Sport en Afrique : Un écosystème fragile et en manque d'innovation
Source : LesInfos.ma
07/10/2020 18:00

Mazars et African Sports & Cerative Institute (ASCI) ont présenté les résultats préliminaires d’une étude qui traite du développement du sport sur le continent africain.

Pour arriver à mieux comprendre les défis et les opportunités du sport africain, cette étude a été menée sur un échantillon de 500 participants, hommes et femmes. Elle a permis de relever les premiers constats quant à l’état d’avancement du sport en Afrique et des freins qui l’empêchent de se développer.
 
« Mazars et l’ASCI ont opté pour une étude basée sur deux approches, qualitative et quantitative, afin d’évaluer l’état de l’écosystème du sport sur le continent africain et mettre en valeur les grandes opportunités de croissance », précise un communiqué conjoint.
 
Manque d’innovation flagrant
 
Selon cette étude, la principale faiblesse de l’écosystème du sport africain réside dans le manque d’innovation. Ainsi, 84% des participants déclarent que le sport en Afrique manque d’innovation et de créativité, notamment à cause de l’insuffisance de l’infrastructure, du manque de formation et de l’absence d’un cadre législatif.
 
L’Afrique du Nord en exception
 
D’après les chiffres, l’écosystème sportif est plus développé en Afrique du Nord à hauteur de 49%, alors qu’en Afrique Centrale il ne représente que 39%. En Afrique de l’Est, il est estimé 35% et en Afrique Australe il s’élève à 31%. 
 
Impact de la pandémie
 
L’émergence de la pandémie du Covid-19 a engendré des effets indésirables pour les acteurs sportifs sur le continent. 
 
Selon l’étude menée par Mazars et l’ASCI, 54% des organisations sportives ont enregistré une baisse d’activité, 23% ont procédé à des licenciements, 16% ont fermé définitivement, 6% n’ont pas relevé de changement, tandis que seulement 3% ont connu une augmentation de leur activité.
 
 

Salaheddine ATFI

 

 
 

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale