Evolution du Covid-19 au Maroc

482128
confirmés
8592
décès
466815
guérisons
Maroc-UE : Les échanges de biens ressortent à 35 milliards d'euros en 2020 La Marocaine Vie : Fatima Zahra Salim Elqalb nommée au conseil exécutif Perturbations de la navigation : Les explications de Maroc Telecom TIBU Maroc dévoile son livre « Insertion socioéconomique des jeunes par le sport » M'diq-Fnideq : Lancement d'un programme d’insertion au profit des jeunes Covid-19 : Le Sénégal démarre sa campagne de vaccination Sofac enregistre un déficit de 5 MDH durant l'exercice 2020 Le Maroc candidat au Conseil des droits de l'Homme pour le mandat 2023-2025 Port de Safi : Les débarquements de la pêche artisanale et côtière en hausse de 38% en 2020 Fiscalité : Le Maroc retiré définitivement de la «liste grise» de l'UE

Ethiopie : 17 officiers de l'armée fédérale, dont un général, arrêtés pour trahison

Ethiopie : 17 officiers de l'armée fédérale, dont un général, arrêtés pour trahison
Source : Lesinfos.ma
11/11/2020 14:45

Quelque 17 officiers de l’armée fédérale éthiopienne, dont un général, accusés de trahison au profit des groupes du Front de libération du peuple du Tigray (TPLF), ont été arrêtés, rapporte mercredi le groupe médiatique éthiopien +FANA BC+ qui cite la police fédérale.

Les officiers sont accusés "d'avoir coupé les réseaux de communication entre le Commandement Nord et le Commandement central" de l'armée fédérale ce qui constitue "un acte de trahison", ajoute la même source.

L’un des officiers arrêtés est le général Gebremedihn Fekadu, chef du département des communications des forces armées éthiopiennes, "pris en flagrant délit alors qu'il tentait d'envoyer au TPLF 11 boîtes chargées d'explosifs et de composants de projectiles sous prétexte qu’elles contiennent du matériel de communication".

Les suspects ont été arrêtés lors d’une opération conjointe menée par l’armée et la police fédérales, précise-t-on.

Les opérations militaires menées par l’armée fédérale éthiopienne dans l’Etat régional du Tigray se «déroulent comme prévu», avait affirmé mardi le Premier ministre Abiy Ahmed.

«Les opérations cesseront dès que la junte criminelle sera désarmée, l'administration légitime de la région rétablie et les suspects appréhendés et traduits en justice», avait précisé le Premier ministre éthiopien.

Les forces de défense éthiopienne fédérales appuyées par l’armée de l’air mènent depuis quelques jours une offensive contre les positions militaires du Front de libération du peuple du Tigray (TPLF) qui avait déclenché les hostilités en attaquant des bases de l’armée fédérale.

 

 

La rédaction (Avec MAP)

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale