Evolution du Covid-19 au Maroc

483654
confirmés
8623
décès
469046
guérisons
Fortes averses orageuses du lundi au mercredi dans plusieurs provinces du Royaume Malgré la crise, HPS maintient la progression de ses revenus Casablanca : Le personnel de santé du privé reçoit la 2e dose du vaccin anti-Covid Hilale : La situation au Sahara marocain est de loin "bien meilleure" qu'en Afrique du Sud Le Maroc et le Burundi établissent une feuille de route de coopération pour la période 2021-2024 Taqa Morocco : Un CA consolidé de 7,78 MMDH en 2020 Maroc-UE : Les échanges de biens ressortent à 35 milliards d'euros en 2020 La Marocaine Vie : Fatima Zahra Salim Elqalb nommée au conseil exécutif Perturbations de la navigation : Les explications de Maroc Telecom TIBU Maroc dévoile son livre « Insertion socioéconomique des jeunes par le sport »

La FMDC alerte sur les dangers du pain vendu au Maroc

La FMDC alerte sur les dangers du pain vendu au Maroc
Source : Lesinfos.ma
25/01/2021 16:00

La Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC) vient de tirer la sonnette d'alarme quant à la qualité du pain vendu par certaines boulangeries. Dans un communiqué,  la Fédération affirme que le pain mis sur le marché est modifié génétiquement entraînant ainsi une modification de la texture à cause de la hausse de la quantité d’amidon.

"L'ajout d’autres composantes comme le sel et le sucre (plus de 3 grammes de sucre dans chaque unité de pain) ainsi que l’emploi de la levure chimique, la présence du chlore dans l’eau ou encore l’élimination de fibres alimentaires, donne lieu, directement ou indirectement, à de nombreuses maladies comme le cancer du côlon, l’obésité, la dépression, l’eczéma ou encore les différentes allergies dont les intolérances au gluten", explique la FMDC.
 
Selon la même source, le blé fait partie des aliments qui reçoivent le plus de pesticides, dans toutes les étapes de sa culture et de sa transformation, c'est pour cette raison qu'il est nécessaire de mettre en place des mécanismes de contrôle rigoureux au niveau des moulins, des points de vente du blé et des farines, et des boulangeries afin de protéger la santé des consommateurs.
 
Le poids de l'informel
 
La Fédération a, en outre, mis l’accent sur "l’anarchie, les défaillances, et les dépassements" constatés dans le secteur du pain à cause du développement du secteur informel. Une situation qui, selon elle, complique la mise en œuvre du programme de protection du consommateur.   
 
Ainsi, la FMDC appelle les agriculteurs et les producteurs à disposer d’un registre d’utilisation de pesticides et les propriétaires de moulins, de boulangeries et de dépôts de graines à disposer d’une accréditation sanitaire.
 
Elle plaide en outre, pour la mise en place d'un système de contrôle sanitaire à l'importation, et demande l’arrêt de l’utilisation du sucre en plus du contrôle de la quantité de sel entrant dans la fabrication du pain.
 
 
Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale