L'oxygène de la comète Tchouri est plus vieux que notre système solaire

L'oxygène de la comète Tchouri est plus vieux que notre système solaire
Source : Sciencesetavenir.fr
03/06/2016 12:31

Une étude publiée dans The Astrophysical Journal Letters lève le voile sur le mystère de l'oxygène dégagé par la comète Tchouri et qu'a détecté la sonde Rosetta.

DÉCOUVERTE. En octobre 2015, une équipe de chercheurs mettait en évidence la présence d'oxygène moléculaire (O2) dans la chevelure de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko (alias "Tchouri"). Mais une question demeurait : comment cet oxygène est-il arrivé là ? Les chercheurs proposaient deux hypothèses : la première est que cet oxygène proviendrait de la cassure des molécules d'eau (H2O) sous l'effet du rayonnement solaire en plusieurs sous-composés dont le fameux dioxygène (O2). Le Télescope spatial Herschel a d'ailleurs déjà observé la chose sur certaines lunes de Jupiter (Europe, Ganymède et Callisto) ainsi que dans les anneaux de Saturne. Une hypothèse qui paraissait toutefois peu probable, notamment parce que le rayonnement solaire n'affecte que la couche supérieure de la surface de la comète. De ce fait, les quantité d'oxygène moléculaire produites par ce procédé sont infimes. Or, cette étude faisait état d'une grande quantité de dioxygène. L'autre hypothèse était donc la suivante : cet oxygène était présent au moment de la formation de la comète et a été piégé dans les glaces au moment de la formation de Tchouri. Or, dans l'Univers, ce composé est particulièrement rare. Certes, l'oxygène sous forme d'atomes libres (O) est relativement courant. C'est même le troisième élément le plus abondant dans le cosmos après l'hydrogène (H) et l'hélium (He). Mais sous sa forme moléculaire (O2) c'est une autre paire de manches. Cette molécule n'a été détecté pour la première fois dans le milieu interstellaire qu'en 2007 ! 

L'eau de la comète Tchouri est restée sous sa forme solide depuis sa formation

Il semblerait que la vérité tienne un peu des deux. C'est ce que vient de montrer une étude publiée dans la revue The Astrophysical Journal Letters. Des chercheurs français du CNRS (Université d'Aix-Marseille et de Pierre-et-Marie-Curie) y expliquent que l'oxygène de Tchouri serait plus ancien que notre système solaire, et proviendrait bien du milieu interstellaire.  ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale