Le luxe confronté à la fin de l'eldorado chinois

Le luxe confronté à la fin de l'eldorado chinois
Source : Lesechos.fr
04/01/2016 14:30

Après avoir atteint des sommets, le marché du luxe s’est «normalisé » en Chine. Premiers clients de la filière, les Chinois achètent de plus en plus à l’étranger. Ce qui devrait favoriser une harmonisation des tarifs en 2016.

Ce qui semblait une tendance est devenu une lame de fond : le marché du luxe a atteint un plafond en Chine. Un phénomène durable, dont les entreprises vont devoir tenir compte en 2016. La mise en place des lois anticorruption il y a trois ans conjuguée au ralentissement économique ont provoqué un recul des achats dans le pays. La dernière étude du cabinet Bain estime « le déclin du marché entre 2 % à 4 % en 2015, à taux réels ». Certains groupes de luxe, pour lesquels l’Asie représente en moyenne 30 % des ventes, n’ont pas hésité à fermer des boutiques en Chine l’an dernier. « Le pays a constitué une bouffée d’oxygène pendant une dizaine d’années. Il reste intéressant, mais se normalise », indique Caroline Reyl, gérante du fonds Pictet Premium Brands. Au-delà de ces effets conjoncturels, ce coup de frein, après des années de croissance à deux chiffres, s’explique aussi par la forte sensibilité au prix des consommateurs chinois. Localement, les écarts avec l’Europe, par exemple, atteignent 45 % en moyenne. Un différentiel accentué par la chute de l’euro face au dollar.

...

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale