Grand cafouillage autour du concours d'architecture du musée d'archéologie de Rabat

Grand cafouillage autour du concours d'architecture du musée d'archéologie de Rabat
Source : Huffpost Maghreb
24/06/2016 14:30

Lundi 20 juin, le HuffPost Maroc révélait en exclusivité que le musée d’archéologie et des sciences de la terre allait changer de nouveau de site d’implantation.

En effet, le ministère de la Culture avait annoncé en 2010 qu’il prendrait place sur le site de l’ancienne résidence du maréchal Lyautey, avant de changer d’avis et de décider de l’implanter sur la vallée du Bouregreg, en face du Grand théâtre dessiné par Zaha Hadid, actuellement en chantier. Sauf qu'aux dernières nouvelles, le musée d’archéologie de Rabat devrait s’implanter à l’entrée de la ville, non loin du complexe sportif Moulay Abdellah. Ces différents changements n’ont pas été sans conséquences sur les architectes participant au concours d’architecture lancé par le ministère de la Culture, après l’annonce de ce nouvel équipement muséal.

Le 26 août 2010, le cabinet d’architecture parisien ARCHI5prod et son associé marocain Omar Kobbité architectes (OKA) ont été déclarés lauréats du concours qui leur permettait d’office de construire ce musée tant attendu et de bénéficier d’une indemnité de 2,5 millions de dirhams. Après l’euphorie et les articles de presse annonçant le projet gagnant, plus de nouvelles de la part du ministère de la Culture. ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale