Déchets italiens : les cimentiers marocains sortent de leur mutisme

Déchets italiens : les cimentiers marocains sortent de leur mutisme
Source : Lesiteinfo.com
02/08/2016 10:45

La polémique des déchets italiens restera dans les annales. Jamais une importation n’aura causé autant de tort et créé autant de bruit au sein de la société marocaine. Les cimentiers et les Italiens, premiers concernés dans cette affaire se sont terrés, mais cette fois-ci ils sortent enfin de leur silence et s’expliquent.

La mauvaise publicité qu’a reçue la société de ciments Lafarge Holcim risque de ne pas être oubliée de si tôt. Après un mutisme et une discrétion vivement critiqués, Lafarge Holcim a souligné que les 2.500 tonnes importées payées à 25 euros la tonne est un test comme d’autres effectués quelques mois auparavant. En effet, Ciment du Maroc et Ciments de l’Atlas ont été fournies tous les deux durant le mois d’avril dernier par la société de traitement de déchets britannique SUEZ UK.

Quant à l’Association Professionnelle des Cimentiers, elle explique que la valorisation des déchets dans les cimenteries est ce qu’il y a de meilleur dans le secteur de l’écologie circulaire. C’est entre autres une solution qui évite l’enfouissement des décharges et le brûlage des déchets à l’air libre, mais c’est aussi une solution de recyclage qui permet de produire des combustibles à partir de déchets quotidiens tels les résidus de tissus et de bois. ...

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale