À 105 ans, la secrétaire du nazi Joseph Goebbels parle

À 105 ans, la secrétaire du nazi Joseph Goebbels parle
Source : slate.fr
16/08/2016 11:15

Brunhilde Pomsel a participé à l'administration nazie en tant que sténodactylo pour le ministre de la Propagande. Un emploi comme les autres, raconte-t-elle aujourd'hui dans un film.

 

 
Ses tâches allaient de la compilation de chiffres sur les soldats allemands tués pendant la Seconde Guerre mondiale à l'exagération volontaire du nombre de femmes allemandes violées par l'Armée rouge. Brunhilde Pomsel a 105 ans aujourd'hui et a été la secrétaire du dirigeant nazi Joseph Goebbels à partir de 1942.
Celle qui a travaillé pendant trois ans au plus près du ministre de la Propagande parle enfin de son expérience dans un film intitulé A German Life (une vie allemande, en français) diffusé au festival du film de Munich au début de l'été. Interviewée pendant trente heures, elle ne regrette pas pour autant d'avoir été à ce poste: «Vraiment, je ne faisais pas autre chose que taper [à la machine à écrire] dans le bureau de Goebbels.» 
 
Face à la journaliste du Guardian qui l'a interviewée à l'occasion de cette diffusion, elle tient à dire qu'elle a fait la même chose que beaucoup d'Allemands. Elle ne veut pas dire qu'elle était naïve quand elle a cru ceux qui lui disaient que les Juifs qui avaient «disparus» avaient été envoyés dans des villages en Europe centrale pour repeupler des régions.
 
«Ces gens qui disent aujourd'hui qu'ils se seraient opposés aux nazis –je pense qu'ils sont sincères lorsqu'ils disent ça–, mais, croyez-moi, la plupart d'entre eux ne l'aurait pas fait (...) Je sais que personne ne nous croit de nos jours –tout le monde pense que nous savions tout. Nous ne savions rien, tout était gardé secret.»

Manucure et déni

Que dit-elle de Goebbels aujourd'hui? Que sa femme et lui étaient «gentils» avec elle. En particulier lorsque l'appartement qu'elle partageait avec ses parents a été bombardé: ils lui ont offert un costume qu'elle considère comme la chose la plus chic qu'elle ait possédé. Elle se rappelle de son patron comme d'un homme «petit mais qui se tenait bien», «gentleman», qui portait des costumes «faits de beau tissu». Il était toujours légèrement hâlé et «se faisait sûrement manucurer les mains tous les jours». ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale