Rentrée littéraire à Paris : une saison africaine

Rentrée littéraire à Paris : une saison africaine
Source : Lemonde.fr
22/08/2016 12:15

De nombreux premiers romans marquent la rentrée littéraire 2016. Et les auteurs issus du continent africain et des Caraïbes captent déjà toute la lumière.

Le cru 2016 est marqué par l’émergence de nouvelles voix. Dans cette rentrée littéraire qui s’annonce plus ouverte, avec moins de grands noms et moins de titres (seulement 559 nouveaux romans attendus entre mi-août et fin septembre), nous avons sélectionné quelques auteurs très attendus.

La révélation Ali Zamir

Repéré depuis plusieurs mois par de nombreux critiques et libraires, le Comorien Ali Zamir, 27 ans, signe avec Anguille sous roche (Le Tripode), l’un des premiers romans les plus remarqués de la rentrée. Avouons-le : les écrivains des Comores sont extrêmement rares et Zamir est sans doute le premier à susciter un tel enthousiasme. Dans ce roman qui n’est qu’une seule et unique phrase, une jeune femme, sur le point de se noyer dans l’océan Indien, retrace les amours et les désillusions qui ont forgé sa vie et nous emporte dans sa prose vertigineuse, sensuelle et révoltée. Preuve de l’attente qui entoure ce premier roman, l’ampleur de la mobilisation des médias quand, le 17 août, on apprenait que le visa pour la France d’Ali Zamir avait été refusé. L’AFP, France Info et France Culture, entre autres, ont rapidement diffusé l’information et, le soir même, le visa était délivré à l’auteur. Originaire de l’île d’Anjouan, l’écrivain doit arriver en France le 5 septembre pour deux mois. Son carnet d’interviews et de rencontres en librairie est bien rempli et il figure déjà dans la sélection de plusieurs prix littéraires, dont le prix du roman Fnac.

Autre premier roman très attendu, Petit pays (Grasset) de Gaël Faye. Le rappeur du groupe Milk Coffee and Sugar, connu pour ses collaborations avec Mulatu Astatke et Mamani Keïta, signe un premier roman largement inspiré de son enfance. Né en 1982 au Burundi d’une mère rwandaise et d’un père français, Gaël Faye est arrivé en France en 1995, au lendemain du déclenchement de la guerre civile.

Le phénomène Imbolo Mbue

En littérature étrangère, Voici venir les rêveurs (Belfond) d’Imbolo Mbue, également dans la sélection du prix du roman Fnac, cristallise aussi l’attention. L’annonce du premier roman de cette Camerounaise de Manhattan, âgée de 33 ans, a créé l’événement à la Foire du livre de Francfort en 2014, où s’était jouée une bataille entre les plus grands groupes éditoriaux. Au final, un million de dollars d’avance versé par l’éditeur américain Random House. Roman sur les tribulations d’une famille camerounaise qui cherche à vivre son rêve à New York, Voici venir les rêveurs paraît simultanément en France et aux Etats-Unis. ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale