"Soury", le court-métrage qui démonte les clichés sur les migrants

Source : France24 International
30/09/2016 13:01

Dans le court-métrage "Soury", Christophe Switzer s’attaque à un sujet sensible : l’accueil des réfugiés syriens en France. Il s’attache à un vigneron au verbe haut et un migrant aux yeux bleus. Les deux hommes jouent (presque) leur propre rôle.

Au départ, il y a un vigneron. Il s’appelle Yves Morard dans l’état civil, ses proches l’appellent Bob. Un physique, une gueule et un amour du vin. Le tout jeune réalisateur, Christophe Switzer, a voulu faire de cet œnologue, qui lui a appris la vie, le centre de son troisième court-métrage*, "Soury". [Le film est présenté par Tip Top Productions. Le précédent court de Christophe Switzer, "Narvallo", a été diffusé sur TV5 Monde et OCS, NDLR]

L’idée d’un scénario émerge à l'automne 2015, alors qu'à la sortie d’un salon vinicole à Paris, où Christophe Switzer donne un coup de main à cet oncle de cœur, il assiste à une scène qui le touche profondément. Arrêté à un feu rouge, Yves Morard ouvre la fenêtre pour parler aux personnes qui font la manche, quand les Parisiens détournent le regard. Lui, Bob, parle arabe. Il a appris la langue dialectale au Liban, dans les vignes du Château Kefraya. L'arabe lui a toujours servi à désamorcer les tensions et faire tomber les a priori. Ce soir-là, quand Yves Morard descend sa vitre pour s’adresser aux personnes qui demandent de l’aide, c’est pour demander d’où elles viennent, comment elles vont, leur donner aussi un peu d’argent pour aider. On est en 2015, les réfugiés syriens arrivaient massivement en Europe. "J’entendais de loin l’actualité, mais le discours général sur les migrants ne m’allait pas. Il fallait tirer l’espoir vers le haut", explique Christophe Switzer.

 

 

Rendre l'hospitalité

L’idée du court-métrage est donc trouvée ; elle portera sur l’accueil difficile d’un migrant sur les terres du viticulteur. "Je rêvais depuis longtemps de filmer mon oncle Bob, vigneron devant l’Éternel, dans le Clos des Patris, au pied du Mont Ventoux, en Provence. Cet oncle est un personnage gargantuesque qui rentrait spécialement du Liban pendant nos vacances scolaires pour s’occuper de nous à la ferme. Il nous mettait une pioche dans les mains et nous disait : 'Allez hop, à la vigne !'" ...

 

 

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale