Les prix ne favorisent pas l’investissement: L’or n’a plus la cote auprès des Marocains

Les prix ne favorisent pas l’investissement: L’or n’a plus la cote auprès des Marocains
Source : Aujourdhui.ma
08/10/2016 09:30

Une évolution qu’elle soit à la hausse ou à la baisse, n’est pas automatiquement appliquée, selon les bijoutiers. Tout dépend du poids de la pièce.

En fait, si le bijou pèse, par exemple, entre 5 et 8 grammes, il garde son prix. Mais s’il est d’un poids plus important à l’instar des grosses gourmettes ou ceintures, l’évolution est donc répercutée.

L’or attire-t-il toujours la clientèle marocaine ? Ce n’est plus le cas, à en croire certains bijoutiers contactés dans la capitale économique, ou du moins, plus autant qu’il y a quelques années. En effet, l’acquisition du métal jaune, sous forme de bijoux (seul moyen de détenir de l’or au Maroc) se faisait dans une perspective d’investissement. Vu que le prix augmentait sans cesse, la revente d’une pièce en or rapportait toujours une plus-value par rapport à son prix d’achat initial. La demande se portait donc bien et le marché était porteur. Mais avec la chute du cours de l’or sur le marché international, les prix locaux se sont effondrés également.

Actuellement, les bijoutiers qualifient l’achat des pièces d’or d’achat plaisir, ou de coups de cœur seulement, puisque ce sont uniquement les évènements familiaux qui orientent l’achat. Et bien que les cours à l’international se soient redressés cette année, l’impact sur les prix nationaux n’a été que minime et l’engouement se fait toujours attendre. Depuis le début de l’année, l’once d’or a gagné 24,3% pour atteindre 1.318 dollars, à l’international. Cette progression, interrompue toutefois par des mouvements de prises de bénéfices engendrant quelques baisses, est due à la conjonction de plusieurs facteurs. D’abord, la conjoncture américaine qui ne montre pas beaucoup de signes de redressement. Cela amène les investisseurs à reconsidérer le statut de valeur refuge du métal, le temps que l’économie mondiale se ressaisisse. Ensuite, les taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (FED) restent toujours bas ; sachant que la banque centrale devrait les relever pour rester en phase avec ses prévisions économiques.

Cette situation affecte directement le cours du dollar, qui donc s’affaiblit face aux autres devises, et pousse les investisseurs à se désintéresser de l’investissement dans les bons du Trésor américains et les obligations privées, pour s’orienter plus vers l’or ou encore, vers les actifs plus risqués mais plus rémunérateurs, tels que les actions et les devises. Un autre élément tout aussi important joue en la faveur de l’or. Il s’agit de la demande qui émane des pays émergents comme l’Inde et la Chine qui ne tarit pas. ...

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale