Adaptation au changement climatique : Les petits agriculteurs en première ligne

Adaptation au changement climatique : Les petits agriculteurs en première ligne
Source : Aujourdhui.ma
20/10/2016 10:45

«Cet outil qui est utilisé en tant que cartographie nous permet de disposer de données. Celles-ci vont nous permettre d’avoir plus de détails sur la vulnérabilité des petits agriculteurs au niveau des régions qui sont couvertes par le FIDA».

Les premiers résultats de «la carte de vulnérabilité et d’adaptation des petits agriculteurs au changement climatique» ont été dévoilés mardi à Rabat. Cette première expérience se focalise sur la région de Marrakech-Safi. Elle sera étendue à d’autres régions concernées par les programmes d’appui du Fonds international de développement agricole (FIDA) et du Plan Maroc Vert, à savoir Beni Mellal-Khenifra, Drâa-Tafilalet et Fès-Meknès. L’étape finale sera corroborée par l’annonce des résultats définitifs lors de la COP22. A ce sujet, le directeur de l’Agence de développement agricole précise que «cet outil qui est utilisé en tant que cartographie nous permet de disposer de données. Celles-ci vont nous permettre d’avoir plus de détails sur la vulnérabilité des petits agriculteurs au niveau des régions qui sont couvertes par le FIDA. Nous allons commencer par Marrakech, c’est une première étape». Et d’ajouter : «D’ici la COP22 nous allons présenter le reste, c’est-à-dire les autres zones qui sont couvertes par le programme du FIDA dans le cadre du Plan Maroc Vert». Ce projet piloté par l’Agence de développement agricole (ADA) a été financé par le FIDA à hauteur de 450.000 dollars américains.

  Un financement pour l’agriculture africaine 

Véritable outil d’identification et de mise en œuvre de mesures de mitigation des effets des changements climatiques, cette carte permet de renforcer l’accès à l’appui financier des bailleurs de fonds climat. Au cours de cet atelier, les responsables et experts présents ont pu partager leurs témoignages et leur expertise sur les bonnes pratiques liées à la vulnérabilité et à l’adaptation du secteur agricole aux changements climatiques. Au centre des discussions, les initiatives marocaines pour la COP22, et notamment l’initiative Triple A qui met en avant l’Afrique. Mohamed Badraoui, directeur de l’Institut national de la recherche agronome (INRA), a souligné que «cet atelier s’articule autour d’un élément fondamental dans l’évaluation des impacts des changements climatiques sur l’agriculture et sur les écosystèmes en général. ...

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale