Prix Grand Atlas: Le Cahier de Zahir, premier roman de Réda Sadiki

Prix Grand Atlas: Le Cahier de Zahir, premier roman de Réda Sadiki
Source : Lesiteinfo.com
02/11/2016 14:30

Le 13 octobre dernier, a été remis à Réda Sadiki le prix Grand Atlas, dans la catégorie « Fiction francophone ». Le roman raconte le destin d’un jeune homme, originaire de Fkih Ben Salah, dans le centre du Maroc.

Rêvant d’immigrer en Italie, le protagoniste saisit l’opportunité de travailler, comme concierge, dans une résidence du quartier de l’Agdal, à Rabat. Sa vie en sera tragiquement bouleversée. Le romancier opte, avec bonheur, pour la forme du journal intime afin de nous raconter les vicissitudes d’une existence, placée entre un déterminisme social irréductible et une pulsion de vie à toute épreuve. Dès les premières pages, le protagoniste revient, non sans ironie, sur le sens du prénom qui est le sien, en nous rappelant que Zahir « vient de « zhar » qui veut dire « chance », en arabe. Or, si le personnage obtient un baccalauréat, la pauvreté qui est celle de sa famille l’empêche de poursuivre des études. C’est guidé par le désir de s’exiler en Italie qu’il accepte de se rendre à Rabat, pour économiser le pécule qui lui permettra d’accomplir son rêve.Sa vie est laborieuse mais très vite, les rencontres d’un garçon de café, prénommé Brahim et de Youssef, apprenti serrurier, vont l’aider à surmonter la monotonie du quotidien. Une amitié se noue entre ces trois personnages, faite de beuveries et d’errances, dans une ville où l’argent semble couler à flots, pour certains. « Quelle liberté avons-nous, nous qui sommes de fait prisonniers d’un pays, d’une culture, d’une classe sociale? » résume Youssef, avec une lucidité non dépourvue de désenchantement. L’immeuble dans lequel Zahir officie, occupant un minuscule studio, au rez-de-chaussée, voit coexister des étudiants en médecine et des prostituées que semble lier une même soif d’ascension sociale. Le protagoniste se prendra notamment d’affection pour une jeune fille, prénommée Mounia, qui, tel le personnage de Vautrin dans les romans de Balzac, lui expliquera comment se glisser, comme une peste, dans la société : « Regarde autour de toi, explique-t-elle au héros, y en a qui vendent leurs idées, d’autres leurs forces, d’autres encore leur âme ». ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale